Assurance auto

Malgré la crise sanitaire, la part de marché des véhicules électriques a doublé en Europe

Publié par le , Mis à jour le 26/07/2021 à 15:48

L’entreprise des véhicules électriques ne connait pas la crise. En un an, la part de marché en Europe a doublé dans les ventes de voitures neuves, devenant une vraie alternative proposée aux automobilistes. 

210 000 voitures électriques vendues 

D’après les chiffres de l’Association des constructeurs européens d’automobiles (ACEA) repris par Le Monde, les Européens se tournent de plus en plus vers l’électrique concernant leur auto. Ainsi, malgré le freinage du marché automobile à cause la crise sanitaire, les voitures électriques représentent 7,5 % des ventes neuves en Europe contre 3,5 % au deuxième trimestre de 2020. Cela représente 210 000 voitures électriques vendues en un an.

Cet engouement pour l’électrique n’est pas anodin, il est finalement impulsé aux entreprises par la Commission européenne pour pousser vers la transition écologique et se répercute donc sur les consommateurs européens. Pour protéger l’environnement, une nouvelle norme européenne limitant les émissions de CO2 avec à terme la neutralité carbone pour 2050 a été décidée.

Vers l’hybride et le tout électrique

Les ventes des voitures thermiques rétrogradent au profit des hybrides et électriques, même si elles demeurent majoritaires. Pour l’instant, ceux qui restent prégnants sont les modèles hybrides, essence ou diesel, qui représentent 19,3 % du marché.

Dans cette même veine, plusieurs constructeurs automobiles ont fait part de leur rengagement à ne plus développer de nouveaux moteurs à essence, comme Stellantis (PSA et Fiat) et certaines marques veulent devenir 100 % électrique, dès 2025 pour Jaguar et dès 2030 pour Volvo. Une volonté affichée de montrer qu’elles suivent les directives européennes pour le Climat ; la Commission a notamment proposé il y a quelques semaines l’interdiction à la vente des voitures essence et diesel pour 2035. 

Existence d’une fracture européenne

Pour autant, sur le sujet des véhicules électriques, il existe une vraie différence entre les pays. Le coût d’une voiture électrique reste plus cher, même avec les aides publiques allouées à ces projets écologiques.

Ainsi, les ventes augmentent fortement en France, en Espagne, en Allemagne, en Autriche, en Belgique, au Royaume-Unis ou encore en Norvège. Mais dans le reste de l’Europe, cela est plus compliqué notamment dans les pays qui ont un revenu par habitant de moins de 17 000 euros où le pourcentage de vente reste sous les 3 %.

Néanmoins, les constructeurs automobiles entrevoient une baisse du coût des batteries, qui permettra de mettre au même niveau le prix des voitures électriques et celui des voitures à essence avant la fin des années 2020, ce qui pourrait permettre de se rapprocher de ces nouveaux consommateurs moins fortunés.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES