La piétonisation des berges de Seine votée

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > La piétonisation des berges de Seine votée

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

La piétonisation des berges de Seine votée

|
Consultations : 1038
Commentaires : 0
Le Conseil de Paris vote la piétonisation des berges de Seine

Il y a quelques jours, le Conseil de Paris a voté le projet de piétonisation des berges de Seine rive droite. Toutefois, le préfet de police a posé plusieurs conditions avant de donner un avis conforme à cette restriction de circulation des véhicules motorisés dans la capitale. Explications.

La gauche favorable à l’unanimité

Lundi 26 septembre, le Conseil de Paris a voté le projet de piétonisation des berges de Seine au cœur de la capitale.

Plus précisément, les différents partis de gauche, à savoir Parti socialiste (PS), Parti communiste français (PCF), Parti Radical de Gauche (PRG) et Parti de Gauche (PG), mais aussi les Ecologistes ont voté en faveur de la « déclaration de projet de piétonisation définitive ».

A droite, Les Républicains (LR) et l’Union des Démocrates et Indépendants (UDI) ont voté contre ce projet tandis que le Modem s’est abstenu. Un arrêté municipal définitif est prochainement attendu.

Des conditions posées par le préfet

Avec ce projet, la voie Georges-Pompidou doit être fermée définitivement à la circulation sur plus de 3 kilomètres entre le tunnel des Tuileries et le tunnel Henri IV. Ce sont chaque jour plus de 43 000 véhicules motorisés qui empruntent ces berges classées au Patrimoine mondial de l’UNESCO depuis 1991.

Michel Cadot, préfet de police de Paris, a posé plusieurs conditions pour consentir à l’arrêté de la mairie de Paris, étape indispensable à l’officialisation du projet. Il a notamment évoqué :

  • La réalisation d’une étude d’impact de la mesure pour la circulation dans la capitale et la région parisienne ;
  • L’ouverture des voies de circulation sur berges aux véhicules de police et de secours ;
  • Une « période d’observation » pendant un semestre avec un comité technique de suivi.

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS