• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

La SAAQ sensibilise les jeunes des risques au volant

Publié par le , Mis à jour le 10/09/2015 à 11:54

Une initiative particulièrement originale combinant imagination et réalisme a été lancée par la Société des Assurances Automobile du Québec pour sensibiliser les jeunes aux comportements à risque au volant. Le dispositif met en scène des personnages en 3D ayant l’apparence de fantômes. Cela n’a pas manqué de surprendre les jeunes conducteurs.

Une mesure efficace

Selon Mario Vaillancourt, porte-parole de la SAAQ Québec, le dispositif envahit de plus en plus les bancs d’essai et semble porter ses fruits. En effet, les cibles sont particulièrement sensibles aux messages et semblent être touchés par l’initiative. Mario Vaillancourt  rajoute que les jeunes « sont surpris par ce qu’ils voient puisque l’image est en 3D et qu’il y a beaucoup d’émotions ».

La SAAQ fait remarquer que depuis la mise en place de ce dispositif le bilan routier s’est améliorée chez les jeunes conducteurs. La sensibilisation devrait néanmoins se poursuivre jusqu’en novembre. Il est à noter que les 16 à 24 ans restent impliquer dans les accidents les plus graves.

Quand une star canadienne fait de la prévention routière

En quoi consiste le concept ?

La SAAQ a installé de faux lavabos dans les salles de bain des collèges disposant de faux miroirs. Quand une personne se place devant le faux lavabo, une image en trois dimensions est projetée. Pour l’heure, trois jeunes personnages ont été créés, les personnages ont tous été tués dans un accident de voiture. Par ailleurs, ils ont tous été passagers.

Le but étant d’alerter les jeunes conducteurs sur le risque d’envoyer un texto au volant et de les informer du fait que les facultés sont affaiblies par ces pratiques. Le message est aussi de faire prendre conscience aux jeunes des risques de conduire à très grande vitesse. Les trois personnages témoignent qu’ils ne souhaitaient pas mourir et qu’ils auraient pu empêcher les conducteurs, mais ils ont décidé de ne pas le faire.

En France le taux de sinistralité a beaucoup baissé au cours de ces dernières années, mais les jeunes conducteurs sont, comme au Québec, impliqués dans les accidents routiers impliquant des dommages corporels, un tel dispositif pourrait aussi inciter nos jeunes conducteurs à être plus prudents sur la route. Certaines compagnie d’assurance auto françaises font des efforts en ce sens.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES