Assurance auto

La Sécurité routière lance sa campagne sur la limitation à 80 km/h

Publié par le
156 vues 2 réactions Note

La limitation de vitesse à 80 km/h devrait permettre de sauver des vies selon le Premier ministre

La Sécurité routière vient de dévoiler sa campagne sur l'abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h. Intitulée « Rouler moins vite c'est sauver des vies », cette campagne se veut pédagogique. Il n’est pas certain que les opposants à cette mesure soient convaincus.

L’ONISR lance  sa campagne «Rouler moins vite c'est sauver des vies»

Le nouveau slogan de la Sécurité routière a été dévoilé dans la presse ce samedi 17 février. Intitulée «Rouler moins vite c'est sauver des vies», cette campagne est consacrée à la limitation de vitesse à 80 km/h. Effective à partir du 1er juillet 2018, cette mesure sera appliquée sur 400 000 kilomètres de routes secondaires. Pour préparer les Français à ce changement la Sécurité routière a ajouté à sa campagne un versant pédagogique. S’appuyant sur une enquête de 2013, l’organisme indique que « deux personnes tuées sur trois le sont sur les routes hors agglomération ».

Cette nouvelle mesure n’est pas du goût de tous. Depuis son annonce par le Premier ministre, Edouard Philippe, le 9 janvier, de nombreux Français expriment leur mécontentement. Encore ce week end, des manifestations étaient organisées à Montpellier et Angers pour dénoncer une mesure qui serait un prétexte pour « taxer plus » les motards et automobilistes.

 

campagne-vitesse-securite-routiere

 

Une mesure expérimentée et contestée

L’abaissement de la vitesse maximale autorisée de 90 à 80 km/h a pourtant été annoncé comme une décision qui devrait permettre de sauver des vies : « Si, pour sauver des vies, il faut être impopulaire, j'accepte de l'être » avait ainsi expliqué le Premier ministre. Cette nouvelle limitation a d’ailleurs été testée depuis 2015 sur 4 axes routiers. Pour Edouard Philippe, l’accidentalité a diminué durant l’expérimentation. Il note également une baisse de 25 % des accidents et de 50 % de tués grâce à cette mesure. Si certains expliquent que cette expérimentation vient conforter l’idée que limiter la vitesse à 80km/h est nécessaire, d’autres en contestent les résultats.

Parmi les plus fervents opposants à cette mesure, l’association « 40 millions d’automobilistes » a dévoilé un rapport publié par Le Point. Celui-ci conteste formellement les résultats de l’expérimentation menée par le gouvernement. Premier point de cristallisation des tensions : la communication des résultats.  « Malgré les demandes multiples formulées à la fois par les associations impliquées dans la sécurité des routes et les élus locaux, le gouvernement a toujours refusé de communiquer les données d'accidentalité recueillies au cours de l'expérimentation », indique Daniel Quéro, président de l’association de défense des automobilistes.

Des rapports discutés par les deux parties

Pour « 40 millions d’automobilistes », la limitation de vitesse « n’a en rien permis de réduire la mortalité routière sur ces axes ». En s’appuyant sur les données officielles des Bulletins d’analyse des accidents corporels de la circulation (BAAC) de 2015 et 2016 du Ministère de l’Intérieur, l’association affirme même le contraire. « Sur certaines portions, l’accidentalité est même repartie à la hausse avec la mise en œuvre de l’expérimentation », détaille Pierre Chasseray, délégué général de l’association. Une remarque que conteste formellement l’Observatoire Nationale Interministériel de la Sécurité Routière (ONISR). Pour l’ONISR, l’association présente une étude avec « de nombreuses lacunes » mais qui est également faussée. Ce rapport « se réfère à la période 2012-mi 2015, soit trois ans et demi, alors que les études d’accidentologie portant sur un réseau routier réduit sont systématiquement réalisées sur une période de cinq années, pour une meilleure représentativité statistique » selon la Sécurité routière.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
Il faudrait déjà que les automobilistes respectent la vitesse ( actuel 90 ) . Ce qui n'est pas le cas . ce qu'il faut faire , c'est diminuer le N.b . de voiture en circulation . c.a.d. augmenter le coeff. d'occupation nombre de personnes / voiture . et passer au moins à 2 personnes / véhicule .
Bon on a compris: l'état veut que tout le monde roule en 2cv. Moi perso ça ne me dérange pas, j'en ai une!!!! Sérieusement, le problème ce n'est pas la vitesse, mais le comportement et la mentalité des conducteurs. Tant que certains ne feront pas d'effort pour changer leur comportement au volant il y aura toujours des accidents

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES