• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

La Sécurité routière rappelle qu'en voiture, le port de la ceinture est vital

Publié par le , Mis à jour le 21/11/2017 à 09:14

Porter sa ceinture de sécurité n'est plus un réflexe

La Sécurité Routière vient de lancer une nouvelle campagne de prévention. Le message est clair : oublier sa ceinture de sécurité peut causer la mort. Qu’elle soit mal attachée ou oubliée, la ceinture est responsable de 20 % des « personnes tuées dans un véhicule » en 2016.

Mettre sa ceinture doit être un réflexe

« Attachez votre ceinture, attachez-vous à la vie ». Le slogan ne pourrait être plus compréhensible. La Sécurité routière lance une nouvelle campagne de prévention et la cible est la ceinture de sécurité. L’organisme compte marquer les esprits alors qu’en 2016, 354 personnes sont décédées alors qu'elles ne portaient pas, ou mal, leur ceinture. Ce chiffre reste relativement stable au regard des 381 personnes mortes en 2015 et 358 en 214. Pour enrayer cela, la Sécurité routière espère que son clip va rappeler qu’un geste simple peut sauver une vie.

 

 

Un clip de campagne choc pour un message clair

Un jeune homme qui traverse un pare-brise d’auto en mille morceaux, une famille brisée, le tout accompagné d’une musique pesante. Ce clip vidéo est diffusé depuis dimanche 19 novembre à la télévision. Pour que le message soit entendu par le plus grand nombre, la Sécurité routière ne s’arrête pas là. L’organisme prévoit également la diffusion de deux spots radios. Le ministère de l’Intérieur compte ainsi rappeler que porter sa ceinture n’est plus un réflexe : « Au départ très contesté, l'usage de cet accessoire s'est massivement imposé à tous comme une évidence (...) Pourtant, en 2016, le réflexe de boucler sa ceinture que l'on croyait définitivement acquis en 40 ans ne l'est pas pour l'ensemble des Français ».

Les automobilistes portent de moins en moins leur ceinture de sécurité

Alors que le port de la ceinture à l’avant du véhicule est devenu obligatoire le 1er juillet 1973 et le 1er octobre 1990 à l’arrière, les personnes oublient les conséquences. Lorsqu’une automobile subit une collision à 50km/h, le choc est équivalent à une chute d’un immeuble de 4 étages. L’organisme rappelle également que s’asseoir à l’arrière d’une voiture sans ceinture est dangereux. Même si les trois-quarts des victimes d’accidents qui ne portaient pas, ou mal, leur ceinture étaient des conducteurs en 2016, les passagers sont aussi vulnérables. D’ailleurs, l’oublier, sciemment ou non, est répréhensible. En 2016, 154 829 ont été verbalisées pour non-port de la ceinture de sécurité. Ces personnes étaient tout autant des conducteurs que des passagers. 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES