Assurance auto

La start-up de covoiturage Karos lève 4,2 millions d'euros

Publié par le

La start-up vient de lever 4,2 millions d'euros

La start-up de covoiturage sur courte-distance a annoncé avoir levé 4,2 millions € auprès d’anciens et nouveaux investisseurs. Parmi ces derniers : le programme d’investissement du Groupe Renault, Aglaé Ventures, ou bien encore Xavier Niel.

Une croissance de 8 % par semaine depuis 18 mois

Les entreprises de covoiturages sur courte-distance multiplient les partenariats et levées de fonds. Après Klaxit ou Less, c’est au tour de Karos. La start-up vient d’annoncer avoir levé 4,2 millions €, auprès de plusieurs fonds d'investissement et de business angels. Ces nouveaux et anciens investisseurs sont Aster, Alto Invest, Aglaé Ventures, Financières Saint James ainsi que Xavier Niel, Franck Le Ouay et Charles Egly. Avec cette levée de fonds, Karos souhaite se développer et agrandir sa communauté d’utilisateurs. Aujourd’hui la société dénombre 110 000 utilisateurs.  

Créée en 2014 par Olivier Binet et Tristan Croiset, Karos est en plein essor. Un essor pour le moins important puisque la start-up enregistre une croissance de 8 % par semaine depuis 18 mois selon Les Echos. Et cet élan n’est pas près de s’arrêter, grâce notamment aux grèves de la SNCF. « Les jours de grève, l'activité double par rapport aux jours normaux, mais cela crée surtout une forme de palier », explique Olivier Binet. En effet, pour la seule journée du 22 mars, Karos a enregistré 50 % de nouveaux utilisateurs. Et ces derniers continuent désormais de covoiturer grâce à l’application de la start-up.

Karos Entreprises et Karos Territoires

Pour continuer à se développer Karos mise sur deux cibles : les grands comptes avec Karos Entreprises ainsi que les collectivités territoriales avec Karos Territoires. Pour les entreprises, Karos a lancé courant 2017 la solution Karos Entreprises. Cette application mobile personnalisée compte aujourd’hui 52 000 salariés sur 400 sites en France. AccorHotels, HEC ou bien encore l'INRIA ont déjà adopté le service. Pour Karos Territoires, la société travaille notamment avec Bordeaux ou La Réunion. Une véritable diversification de sorte à varier les revenus et éviter de « faire peser de pression publicitaire sur ses usagers » selon Les Echos. Un choix qui permet également de s’engager à préserver les données de ses utilisateurs. « Dès la création de Karos, nous avons compris qu'il fallait aller plus loin que les exigences de la CNIL. Et lorsque RGPD est arrivé, nous étions déjà dans les clous depuis longtemps », indique Olivier Binet.

Les différents choix de Karos s’avèrent payants. Selon une étude IDF Mobilité sur le covoiturage courte-distance, Karos détient 50 % de parts de marché en Ile-de-France. Alors que la concurrence est rude (Klaxit, Blablacar, etc.), Karos parvient à se démarquer. Et pour continuer à se développer, la société fondée par Olivier Binet et Tristan Croiset songe à sortir des frontières Hexagonales.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES