Assurance auto

La vidéo-verbalisation va se généraliser cette année autour de Paris

Publié par le , Mis à jour le 18/02/2021 à 18:45

L'année 2021 sera aussi celle de la généralisation du dispositif de vidéo-verbalisation autour de Paris. Il permettra de sanctionner notamment les véhicules qui y circulent sans la bonne vignette Crit'Air. À partir de juin, les macarons 4 et 5 seront exclus de toute la métropole du Grand Paris.

Un contrôle accru est prévu à partir de juin

Le contrôle des vignettes Crit’Air va se généraliser à l’ensemble du Grand Paris cette année, notamment via la vidéo-verbalisation. D’ici le mois de juin 2021, un déploiement de ces nouveaux radars est en effet prévu, et au-delà de Paris intramuros : c’est toute l’agglomération de la métropole qui est concernée, à savoir la zone située à l’intérieur de l’A86.

Cette zone, qui comprend donc Paris et sa petite couronne, est une ZFE : une Zone à Faibles Émissions. Instaurée en 2018, elle est destinée, selon le site internet de la Métropole du Grand Paris, « à protéger les populations dans les zones denses les plus polluées », et à encourager pour ce faire « la circulation des véhicules les plus propres ». À termes, c’est donc l’exclusion des plus polluants d’entre eux qui est donc prévue.

Pour contrôler le niveau d’émission des véhicules qui circule dans le périmètre de la ZFE, les célèbres vignettes « Crit’Air » ont été adoptées. C’est leur couleur qui sera, à partir de juin, scrutée par les nouvelles caméras-radars, et autant à Montreuil et Aubervilliers que sur les Champs-Élysées.

Ce qui va changer pour les véhicules polluants

Voici, pour l’heure, la réglementation en vigueur (jusqu’au 1er juin 2021) :

Dans Paris intra-muros, les voitures sans-vignettes (véhicules de collection par exemple) et les voitures porteuses d’une vignette Crit’Air 4 (rouge) et Crit’Air 5 (grise) ont l’interdiction de rouler tous les jours de la semaine entre 8h et 20h (sauf les jours fériés).

Dans la ZFE, les voitures non-classées et détentrices d’une vignette Crit’Air 5 sont également interdites de circulation tous les jours de la semaine entre 8h et 20h. Les vignettes Crit’Air 4 peuvent donc encore être utilisées entre le périphérique et l’A86.

C’est ce dernier point qui va changer à partir du 1er juin : les vignettes Crit’Air 4 vont elles aussi être exclues autour de Paris. Pour rappel, cette vignette regroupe les véhicules Diesel mis en circulation entre le 1er janvier 2001 et le 31 décembre 2005 inclus. 14% des particuliers seraient actuellement en possession de cette catégorie.

Et la mise au ban des moteurs les plus polluants n’est pas finie : à partir de juillet 2022, ce sont les vignettes Crit’Air 3 (orange) qui seront elles aussi exclues, puis, en 2024, les Crit’Air 2 (jaune). L’ambition est affichée du côté des pouvoirs publics : interdire tous les véhicules thermiques d’ici 2030.

Agir contre une pollution mortifère

Une ligne de conduite qui n’est pas sans fondements : une étude récente a classé la capitale française au quatrième rang d’un classement des villes européennes où la mortalité liée à la pollution automobile est la plus élevée. À Paris, le nombre de décès prématurés causés par une exposition à des taux de pollutions excessifs s’établirait à plus de 2 500 par an. Un chiffre qui représente 7% de l’ensemble de la mortalité parisienne.

Des données qui contribuent sans doute à rendre la Métropole du Grand Paris intransigeante sur le niveau d’émissions des véhicules qui circulent dans son espace urbain. Et cette intransigeance passera donc par la vidéo-verbalisation, qui permettra d’adresser directement des amendes pouvant aller jusqu’à 450 euros aux contrevenants. Jusqu’ici, il s’agissait plutôt d’amendes forfaitaires de 68 euros, mais la sévérité pourrait là aussi monter d’un cran.

Un dispositif amené à s'étendre ?

L’infraction pour « défaut de vignette » ne sera d’ailleurs pas la seule à être sanctionnée. Les caméras peuvent aussi détecter : le non-respect des distances de sécurité, l’usage du téléphone au volant, le chevauchement ou franchissement des lignes continues, et, bien, sûr, le défaut d’assurance, en recherchant la plaque suspecte dans le Fichier des véhicules assurés (FVA).

Ce nouveau dispositif de verbalisation pourrait aussi servir de crash-test pour les nouvelles villes qui souhaitent elles aussi adopter les vignettes Crit’Air cette année. Au moins sept sont candidates : Marseille, Nice, Toulouse, Strasbourg, Montpellier, Toulon et Rouen.

Nous invitons les habitants de ces métropoles à comparer dès maintenant, s’ils le souhaitent, le coût des assurances pour un véhicule plus propre. Ils peuvent aussi s'informer sur les bonus et primes écologiques dont ils peuvent profiter pour l’achat d’un véhicule à plus faibles émissions.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}