Le baromètre annuel de la conduite sans assurance livre un portrait-robot des contrevenants

Publié par Quentin Bas Lorant le 25/09/2020 à 09:22 , Mis à jour le 30/03/2022 à 14:21
437 vues 1 réaction Note

Le fonds de garantie des assurances obligatoires de dommages (FGAO) a révélé, dans son baromètre annuel, une hausse des accidents causés par des automobilistes roulant sans assurance.

28 000 personnes victimes des conducteurs non-assurés en 2019

Cette tendance s’accroit malheureusement année après année, comme le montre la progression des montants octroyés par le Fonds de garantie, qui prend en charge, depuis 1951, les victimes d’un accident de circulation causé par un tiers non assuré ou non identifié.

En 2019, le montant total des indemnisations versées à ces victimes s’élevait à 116 millions d’euros, un chiffre en baisse par rapport à l’année précédente mais dont la tendance croit depuis cinq ans. Cette somme a permis d’apporter un soutien financier à 28 469 personnes, dont plus de 8 000 pour des dommages corporels. Un chiffre qui est lui en baisse de 8,1% par rapport à 2018, en raison notamment de l’augmentation du coup des frais médicaux, qui établit l’indemnisation moyenne de ces victimes à 11 600 euros.

Une majorité d’hommes de moins de 35 ans sont concernés

Le rapport annuel de la FGAO permet aussi d’établir une sociologie de la conduite sans assurance, qui génère l’essentiel des demandes d’indemnisations reçues. Les conducteurs non-assurés sont des hommes en très grande majorité (80%), et ils ont à 60% moins de 35 ans. Plutôt des jeunes hommes donc, dont 26% ne possédaient pas non plus de permis de conduire ; et 18% d’entre eux étaient par ailleurs positifs au contrôle d’alcoolémie.

Ces conduites dangereuses concernaient aussi davantage des particuliers, puisque les véhicules légers étaient impliqués à 83%, et en grande majorité sur des petite routes (voies communales ou départementales) à 80%. Pour approfondir la géographie de la conduite sans assurance, le rapport propose aussi d’identifier les régions les plus touchées par ce fléau, en analysant la provenance des procès-verbaux.

La région parisienne est la plus touchée par la conduite sans assurance

C’est en Ile-de-France que ces accidents surviennent le plus, en particulier en Seine-Saint-Denis, avec 15 accidents causés sur 10 000 véhicules. Le Val d’Oise et le Val-de-Marne complètent le classement de tête. Hors région parisienne, les Bouches-du-Rhône, les Alpes-Maritimes, le Rhône et le Nord sont les départements les plus touchés.

Le nombre de conducteurs sans assurance est aujourd’hui estimé à 700 000 dans l’hexagone, et le chiffre serait en augmentation. Cette progression est attribuée au fait qu’il est de plus en plus facile de se procurer une fausse carte d’assurance, dont les annonces fleurissent sur les réseaux sociaux.

Cette attestation factice, qui ne couvre bien aucun dommage, servirait à échapper aux contrôles de routine, et pourrait s’obtenir pour une cinquantaine d’euros. Une économie que les fraudeurs estiment non-négligeable face à un coût de 632 euros en moyenne par an pour une assurance auto, en augmentation de 12% sur cinq ans. Une tendance qui devrait néanmoins se stabiliser en 2021 selon nos estimations. Pour obtenir une prime plus avantageuse, il est d’abord recommandé de comparer en ligne le coût et les garanties de votre assurance auto.

Un nouveau fichier des conducteurs assurés pour mieux identifier le phénomène

La conduite sans assurance aurait aussi gagné du terrain car elle n’implique plus obligatoirement un passage devant le tribunal. Depuis 2017, elle peut être sanctionnée d’une simple amende forfaitaire de 500 euros ou de 400 euros si elle est payée dans les quinze jours (hors récidive).

Pour diminuer le nombre de ces conducteurs sans assurance, le Fonds de Garantie des Victimes a engagé une opération se sensibilisation inédite au cours de l’année 2019. Grâce à la coopération des assureurs, et de la Direction Délégation à la Sécurité Routière, elles ont pu établir un Fichier des Véhicules Assurés (FVA) qui recense 56 millions de plaques. Ce fichier est recoupé lors des contrôles radars, et a permis l’envoi de 83 000 courriers préventifs invitant les automobilistes à régulariser leur situation. Un tiers l’ont fait jusqu’à présent.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Erilou18000 05/10/2020 à 11:12
La spirale infernale semble atteindre de plus en plus de monde : perte de points, perte du permis, pas d'assurance... Mais pas seulement si on en juge par le département qui possède ce triste record : il s'agit là davantage d'une entorse pure et simple à la loi française. Et si la voiture qui cause l'accident a été volée ? Curieusement, vous n'en parlez pas.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES