Assurance auto

Le constructeur automobile Toyota arrêtera le diesel en Europe dès 2018

Publié par le , Mis à jour le 12/03/2018 à 14:44

Les ventes de voitures hybrides Toyota ont augmenté de + 45 % en 2017 en Europe

Le constructeur automobile japonais vient d’annoncer qu’il ne vendra plus d’automobiles diesel en Europe, et ce, dès la fin 2018. Sur le vieux continent, les voitures diesel représentaient 15 % des ventes de Toyota en 2017.

Dès fin 2018, Toyota ne vendra plus de voitures diesel

La Salon de Genève 2018 ouvre ses portes de manière fracassante. Dès la fin de cette année, Toyota ne vendra plus de véhicules diesel en Europe. C’est Johan van Zyl, président de Toyota Europe, qui l’a déclaré : « nous ne développerons plus le diesel pour nos voitures particulières ». Cette annonce est en réalité une demie surprise puisque Didier Leroy, vice-président de Toyota Motors, avait expliqué en novembre dernier qu’il envisageait très fortement de ne plus lancer de voitures diesel. Les moteurs diesel ne disparaitront cependant pas de la circulation puisqu’ils seront maintenus pour les véhicules utilitaires.

Les automobilistes européens n’achètent plus de diesel

En 2017, le diesel ne représentait qu’environ 15 % des ventes européennes de Toyota. Un chiffre en diminution constante puisqu’il représentait 30 % des ventes en 2012. Ce déclin du diesel a été rapidement compris par le constructeur japonais qui est ainsi devenu l’un des pionniers dans le domaine de l’hybride. Les ventes de ses modèles hybrides ont d’ailleurs augmenté de + 45 % en 2017 en Europe. Rien qu’en France, 60 % des ventes de ses ventes étaient des véhicules hybrides. La sortie du diesel va permettre au groupe japonais de conforter son assise sur ce marché.

Pour Didier Leroy, la fin du diesel s’inscrit dans l’héritage de la marque. Avec cette décision, Toyota « reste cohérent » selon lui. Ne plus vendre de véhicules diesel permet également à Toyota de ne pas subir les différentes mesures que peuvent prendre les villes européennes. Interdite dans plusieurs villes Allemandes, la voiture diesel devait également disparaître de la circulation à Paris d’ici quelques années.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES