Assurance auto

Le défaut d'assurance a constitué la 4e cause de délits routiers en 2017

Publié par le

Auto : la conduite sans assurance, 4e cause de délits routiers

En 2017, les forces de l’ordre ont relevé près de 80 395 délits pour défaut d’assurance selon les données de l’Onisr. Avec 13,5 %, la conduite sans assurance constitue la 4e cause des délits routiers. Une part importante qui devrait diminuer en 2019 avec l’entrée en vigueur du Fichier des véhicules assurés (FVA).

80 395 délits pour défaut d’assurance en 2017

Bon nombre de Français continuent de conduire sans être assuré. Deux jours après l’entrée en vigueur du Fichier des véhicules assurés (FVA), l’Observatoire national interministériel de la sécurité routière (Onisr) vient de publier son rapport sur les infractions routières (sur les données de 2017). Un rapport qui nous apprend que les forces de l’ordre ont relevé près de 80 395 délits pour défaut d’assurance en 2017. Si ce nombre est en recul de 3 % par rapport à 2016, la conduite sans assurance reste avec la 4e cause des délits routiers avec 13,5 %. Elle se place derrière le délit de fuite après accident (29 %), l’alcoolémie (21 %) et le défaut de permis de conduire (19 %).

Entre 500 000 et 1 million de conducteurs conduisent sans assurance

Toujours selon l’Onisr, les infractions à l’assurance (défaut d’affichage de la vignette ou présentation d’une vignette périmée), ont elles augmenté de 4,3 % (541 239 en 2017 contre 519 159 en 2016). Parmi l’ensemble des automobilistes, les 18-24 ans restent les plus exposés à ce phénomène. L’Onisr révèle ainsi qu’ils représentent 30 % des condamnés pour défaut d’assurance.

Depuis près de 10 ans, le nombre de véhicules non assurés et impliqués dans des accidents ne cesse de progresser. En 2017, « dans 5,6 % des accidents mortels et 4,4 % des accidents corporels, l’un des véhicules impliqués n’est pas assuré ». D’après les autorités, entre 500 000 et 1 million de conducteurs conduisent sans assurance en France. Une situation qui a eu pour conséquence la mise en place du FVA depuis le 1er janvier 2019.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES