Assurance auto

Le malus écologique pour l'automobile pourrait être déplafonné

Publié par le

Vers un déplafonnement du malus écologique automobile ?

Invité sur BFMYV dimanche 17 novembre, le ministre de l'Économie a déclaré réfléchir à déplafonner la taxe sur les véhicules polluants. Bruno Le Maire a également proposé que les publicités pour l’automobile indiquent l’impact écologique des véhicules.

Durcissement du malus auto à partir de 2020

Du nouveau pour le malus auto. Sur BFMTV, le ministre de l’Economie Bruno Le Maire a confirmé que l’exécutif avait l’intention de lutter contre les émissions de dioxyde de carbone (CO2), responsable en grande partie du réchauffement climatique. « Nous sommes en train de perdre la bataille du CO2 pour une raison simple, c'est que vous avez une explosion des véhicules à grosse cylindrée », a ainsi affirmé le ministre ce dimanche dans l'émission BFM Politique. Pour y remédier, Bruno Le Maire propose une mesure forte : le déplafonnement du malus automobile.

Il y a quelques semaines, Bruno Le Maire annonçait déjà quelques modifications passant par un durcissement du barème du malus écologique. Dès l’an prochain, le seuil de déclenchement passera ainsi de 117 à 110 grammes de CO2 par kilomètre (g/km). Lee seuil maximal est quant à lui abaissé de 191 à 173 g/km. Concrètement, dès qu’une voiture dépassera 110 g/km elle sera soumise à cette taxe. Pour ce qui est des montants, si celui de la première tranche passe seulement de 35 à 50 €, les autres s’envolent. Lorsqu’une auto émettra plus de 173 g/km la taxe atteindra 12 500 € (contre 10 500 € actuellement à plus de 191 g de CO2).

Ce nouveau barème ne s’appliquera néanmoins que j’jusqu’au 1er mars de l’année prochaine. Afin de respecter les nouvelles normes européennes (normes dites WLTP) et d’éviter une double peine pour les automobilistes, un nouveau barème viendra le remplacer. Ce dernier prévoit de rehausser le seuil de déclenchement à 138 g/km. Le montant maximum sera quant à lui toujours de 12 500 € mais concernera les véhicules émettant 200 g/km ou plus.

Taxer davantage les automobiles plus polluantes

Mais alors que change la nouvelle proposition du ministre de l'Économie ? Le système prévu par le projet de loi de finances 2020 (PLF) limite le malus à 12 500 € pour les véhicules émettant 173 g/km ou plus. C’est justement là que Bruno Le Maire veut agir. « Au-dessus, le malus ne progresse plus […] je propose qu'on le déplafonne », a-t-il expliqué. Le ministre souhaite donc taxer davantage les automobiles plus polluantes.

Cette annonce est en réalité bien plus qu’une simple proposition selon Bercy. « Il en a parlé avec la ministre de la Transition énergétique Élisabeth Borne dès samedi. Et ils sont d'accord tous les deux. La mesure pourrait faire l'objet d'un amendement au projet de loi de finance (PLF) actuellement en discussion au Parlement », révèle Le Parisien. Cette mesure pourrait ainsi être évoquée d’ici peu au Sénat ou à l’Assemblée.

Les SUV particulièrement visés ?

Parmi les véhicules qui pourraient le plus pâtir d’une telle mesure, les SUV apparaissent en tête de liste. L’impact écologique des véhicules a d’ailleurs une nouvelle fois fait parler il y a quelques jours. Selon l'Agence internationale de l'énergie (AIE) l’engouement pour les SUV pourrait annuler l'impact positif des voitures électriques. Alors que ces véhicules consomment en moyenne 25 % de carburant de plus qu'une voiture de taille moyenne, ils représentent aujourd’hui 40 % des ventes mondiales de voitures.

Si certains élus se positionnent pour l’interdiction de publicité des SUV, Bruno Le Maire a, à l’occasion de son passager sur BFM Politique, rejeté une telle idée. Le ministre de l'Économie a néanmoins proposé que les publicités pour toutes les automobiles indiquent leur « impact négatif sur l'environnement ». « Pourquoi on laisserait des constructeurs automobiles faire un marketing offensif sur les véhicules qui polluent le plus sans que les clients, les citoyens, soient avertis sur les risques de pollution liés à ces véhicules ? », a-t-il demandé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES