Le marché auto européen chute de 23,1 % et revient à son niveau de 1995

Publié par Théophile Robert le 15/10/2021 à 16:20 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Le monde est touché par une pénurie de semi-conducteurs sans précédent, due à la fois aux problèmes dans les chaînes logistiques et à la forte demande issue de la reprise économique. Comme beaucoup d'autres secteurs, l'industrie automobile est très touchée par cette pénurie. Et le marché automobile européen accuse d'une très forte baisse sur un an, pour retrouver son niveau de 1995.

Une violente chute pour le marché auto européen

Le marché automobile ne semble pas prêt de se redresser. Pour le mois de septembre 2021, 718 598 voitures neuves ont été vendues. La baisse constatée par rapport à la même période de l'année dernière est donc de 23,1 %, un retour aux niveaux de 1995. Précisons qu'en septembre 2020, les constructeurs auto avaient vécu un rebond de leur marché après les divers confinements qui l'avaient complètement mis à l'arrêt.

Dans le détail, différents pays ont accusé d'importantes baisses entre les mois de septembre 2020 et 2021 : dans l'ordre, l'Italie de 32,7 %, l'Allemagne de 25,7 %, la France de 20,5 % et l'Espagne de 15,7 %. Rappelons tout de même que depuis le début de l'année, 7,5 millions de véhicules ont été immatriculés en Europe, soit un demi million de plus qu'à la même période en 2020.

En cause : la pénurie de semi-conducteurs

Cette baisse est principalement due à la pénurie de semi-conducteurs. En effet, avec la reprise économique, la demande en puces électroniques est très forte et l'offre peine à suivre la demande. De nombreux produits dépendent de la production de semi-conducteurs : ordinateurs, notamment cartes graphiques et processeurs, smartphones, puces 5G, objets connectés...

D'autant plus que pour produire une voiture, de nombreuses puces sont nécessaires : moteur, système de freinage, airbags, dispositifs d'aide à la conduite et même roues. Et s'il en faut une centaine pour monter une voiture thermique, ce nombre peut décupler pour un modèle électrique. D'ailleurs, pour endiguer cette pénurie, le président de la République Emmanuel Macron a annoncé ce mardi 12 octobre près de 6 milliards d'euros d'investissements pour « doubler » la production électronique dans l'Hexagone d'ici à 2030 afin de « sécuriser » son approvisionnement en semi-conducteurs.

Le mois d'octobre ne devrait pas redresser la barre

En tout cas, dans l'éventualité où cette pénurie « ne puisse être résolue rapidement, les perspectives devraient être encore réduites » pour le mois octobre, a allégué mardi l'association britannique des constructeurs (SMMT).

Côté constructeurs, le groupe Hyundai-Kia a été le seul à connaître une hausse de ses ventes pour le seul mois de septembre. Et en dépit des bons résultats de Dacia, le groupe Renault reste en baisse (-6,5 %) à l'instar de Daimler (-5,6 %), de Ford (-11,2 %) ou de Nissan (-12,4 %). Toujours à l'année, le groupe BMW-Mini est en hausse de 10,9 %, Toyota de 19,8 % et Volvo de 7,4 %.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES