Assurance auto

Le succès du biocarburant superéthanol E85 grandit en France

Publié par le , Mis à jour le 03/12/2019 à 10:53

Le superéthanol coûte environ deux fois moins cher au litre que l'essence.

D'après une étude de la Collective du bioéthanol publiée dans Le Figaro, on compte aujourd'hui en France plus de 1 600 stations essence qui distribuent du superéthanol ou « E85 ». Ce biocarburant à base de végétaux attire de plus en plus de Français : plus « propre » que de l'essence ou du diesel, mais surtout deux fois moins cher.

De plus en plus de stations-service proposent le superéthanol E85 à la pompe

D'après les résultats de cette étude, on recensait au 19 novembre quelques 1 601 stations-service proposant du superéthanol, sur les 11 000 stations françaises. Au mois d'octobre, la consommation a battu tous les records avec pas moins de 34 millions de litres écoulés. Cela représente une croissance 87% en un an pour ce biocarburant.

Le fameux E85 a été introduit en 2007 dans l'Hexagone. La France fait partie des quelques pays manifestant un intérêt réel pour ce carburant avec le Brésil, la Suède, la Thaïlande et les États-Unis. Il est issu de la fermentation puis de la distillation de végétaux contenant du saccharose, une molécule qu'on appelle plus couramment « sucre ». On peut donc en produire via la culture de betteraves, cannes à sucre ou même de céréales telles que le blé ou le maïs grâce à l'amidon.

Le superéthanol en France : consommation, pollution et prix

Pour le superéthanol ou E85, la concentration de bioéthanol se situe entre 65% et 85%. Ce carburant est un peu gourmand en terme de consommation. Il brûle en moyenne 25% de quantités en plus par rapport à un carburant classique. Mais son prix contrebalance largement cette surconsommation. On constate aujourd'hui un prix moyen à la pompe de 0,68 centimes le litre, soit plus de deux fois moins que le litre d'essence, qui s'élève à environ 1,50 euros. Ainsi, un usager peut s'en sortir avec un plein de 20 à 35 euros selon la taille de son réservoir.

Mais le coût réduit du E85 n'est pas son seul avantage. Son bilan écologique est lui aussi positif par rapport aux carburants classiques : les émissions de CO2 sont réduites de moitié. Néanmoins, une étude de Mark Jacobson, professeur de l'Université de Stanford pourrait réfuter l'idée que le superéthanol est vraiment « propre ». D'après lui, le superéthanol rejette, certes, moins de gaz à effet de serre que l'essence ou le diesel, mais produirait plus de rejets dangereux pour la santé.

Installer un boîtier de conversion pour ce biocarburant

Aujourd'hui, la solution la plus simple pour reprogrammer sa voiture au superéthanol est d'y installer un boîtier de conversion spécialement conçu à cet usage. Cette modification n'est toutefois possible qu'avec un véhicule à essence. L'utilisation de ce carburant a par ailleurs pris son envol après l'homologation de tels boîtiers en 2017. Il faut néanmoins savoir que seuls trois fabricants sont homologués : Flexfuel, Biomotors et ARM Engineering.

En outre, l'installation d'un boîtier de conversion nécessite l'intervention de ces mêmes fabricants. Attention également aux véhicules anciens, datant des années 2000 ou avant, qui ne supportent parfois pas la modification. Il peut donc être judicieux de se renseigner auprès de son garagiste au préalable.

L'installation d'un boîtier de conversion comprend aussi une garantie spéciale moteur couvrant les pièces en contact avec le carburant, au cas où la garantie du constructeur ne s'appliquerait pas. Un kit non-homologué et/ou installé illégalement ne comprendra pas de garantie couvrant les pannes engendrées par l'utilisation de superéthanol. Pour certains véhicules anciens, la conversion aussi peut annuler sa garantie constructeur. Si vous souhaitez effectuer une telle modification et que votre voiture est toujours couverte par sa garantie d'origine, il est recommandé de prendre contact avec votre concessionnaire pour ne pas risquer une déconvenue.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES