• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Les assurés libres de choisir leurs réparateurs auto après un sinistre

Publié par le

Un décret d’application paru le 29 décembre 2014 au Journal officiel a expliqué une possibilité qu’ont tous les assurés, celle de choisir le réparateur de leur choix après un sinistre automobile.

Les mesures introduites par la loi Hamon

La loi Hamon sur la consommation a introduit cette mesure qui est entrée en vigueur depuis le 1er janvier 2015. C’est l’article 1 de cette mesure qui stipule cette liberté de choix du réparateur professionnel. Grâce à la publication du dit décret, les assurés sont donc conscients de leur droit.

Outre, cette mesure, la loi Hamon sur la consommation prévoit également de faciliter le quotidien des assurés. En effet, les consommateurs peuvent résilier leurs contrats d’assurance au bout d’un an de souscription. Jusqu’à ce jour, la résiliation n’était possible que durant les deux mois qui précédaient chaque date d’échéance. En plus clair, les contrats souscrits à partir du 1er janvier 2015 pourront être résilié au bout de la première année de souscription d’une assurance. Pour les contrats souscrits avant cette date, les assurés devront attendre leur prochaine date d’échéance.

L’impact de la hausse des sinistres sur l’assurance

Les tarifs des assurances vont encore augmenter au cours de cette nouvelle année, notamment en raison de la hausse de la sinistralité. Les chiffres de la sécurité routière sont en effet, loin d’être satisfaisants, puisque durant les neuf premier mois de l’année 2014 les accidents corporels ont enregistré une hausse de 1,5 % par rapport à la même période en 2013. Par ailleurs, les hospitalisations ont augmenté de 4,6 %.

Il semble donc évident que les tarifs de l’assurance auto et santé vont subir une hausse, même si la hausse en assurance auto sera plus modérée en raison d’une forte concurrence entre les assureurs. Les catastrophes naturelles qui ont fait plein de dégâts n’ont pas arrangé les choses puisque beaucoup de logement ont été touché. Les tarifs en matière d’assurance habitation vont donc aussi augmenter.

La loi Hamon peut néanmoins contenir les hausses puisque les assureurs pourraient mettre en place une stratégie tarifaire agressive qui ne dépendra pas du coût de la sinistralité. Plusieurs assureurs ont d’ailleurs déjà adopté cette stratégie et ont décidé de geler leur tarif, c’est le cas de la Maif, la Matmut et la Macif.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES