• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Les automobilistes européens prêts pour l'électrique

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43
Déjà pris en compte par de nombreux acteurs de l’assurance auto – voir notre article Voiture électrique: et si on parlait d'assurance ? – le quatre-roues électrique semble avoir la cote en Europe. C’est en effet ce que laisse à penser un sondage réalisé dans plus de 30 pays sur ces automobiles aux vertus écologiques.

Un vif intérêt pour l’hybride et l’électrique

Décryptant les intentions d’achat, cette enquête qui a bénéficié du concours de 5 253 consommateurs révèle que 30 % des sondés ont fait part d’un certain intérêt pour les véhicules hybrides et électriques. La France arrive en tête avec 30 % suivie par l’Espagne (22 %). Malgré son image écolo, l’Allemagne ne figure pas en tête dans les intentions d’achat.

Des constructeurs sensibles à domicile

Côté constructeurs automobiles, l’intérêt pour ces nouvelles technologies existe surtout sur leurs marchés domestiques. Ainsi, Fiat apparaît plus sensible à cette problématique des véhicules hybrides et électriques en Italie que dans les autres marchés européens pris en compte (Allemagne, Espagne, France et Royaume-Uni).

Toyota, l’image écolo

Quelle marque automobile rime avec écologie ? Environ 15 % des personnes interrogées considèrent qu’il s’agit de la marque nippone Toyota. Loin derrière, l’on trouve Honda (6 % des suffrages) devant Renault, Peugeot, Mercedes-Benz et BMW qui, à eux quatre, ne totalisent que 3 %.

Conséquence logique, le modèle automobile écologique n’est autre que la Toyota Prius citée spontanément par 16 % des consommateurs pour le segment électrique/hybride. La Honda Insight suit à 6 %.

Le prix de l’écologie

Principale motivation de ces consommateurs enthousiastes ? Le respect de l’environnement. Toutefois, ils sont nombreux à attendre une baisse des tarifs de 20 %. Une exigence qui semble difficilement conciliable avec l’offre actuelle qui révèle que le coût kilométrique de l'électrique ne se rapproche de celui du véhicule thermique qu’à partir de 15 000 km par an.

Malgré tout, EurotaxGlass's annonce : « La plupart sont prêts à payer 10 % de plus et 20 % sont prêts à assumer un surcoût de 25 %. »

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES