• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Les constructeurs auto investissent l'autopartage

Publié par le

Les grands constructeurs auto investissent le marché de l'autopartage

Les start-up d’autopartage telles que Drivy, Ouicar ou encore Communauto, vous les connaissez bien, vous en êtes même peut-être utilisateurs. Mais saviez-vous que les grands constructeurs auto investissent également ce marché de l’autopartage ?

L’autopartage, un business pour les constructeurs automobiles

Les petites start-up ont créé et développé les services d’autopartage permettant de partager un même véhicule avec plusieurs personnes. C’était sans compter sur l’intérêt des grands constructeurs automobiles qui y voient eux également une opportunité de développement explique le site journaldunet.com.

Mercedez-Benz : lancement de Croove à Munich, puis dans 5 autres villes allemandes depuis avril 2017. Une application d’autopartage qui fonctionne exactement sur le  même principe que Drivy ou OuiCar, mettant en relation les particuliers souhaitant louer leur voiture quand ils ne l’utilisent pas.

PSA : lancement de Free2Move en France depuis juin 2017, un agrégateur de solutions de mobilité regroupant plusieurs prestataires d’autopartage qu’il est possible de comparer, puis de réserver une voiture via la plateforme.

Renault : Lancement actuel de Mobility, dont la principe se base sur la location de véhicules uniquement de marque Renault.

Les constructeurs comme les start-up spécialisées se sont aussi attaqués au marché des entreprises, leur permettant de louer leurs flottes automobile le week-end.

Start-up et constructeurs : des rapprochements stratégiques

Les constructeurs ne font pas qu’investir le marché de l’autopartage « dérobant » des parts de marché aux jeunes pousses, cette entrée sur le marché s’accompagne également d’achats de parts dans les start-up. D’autres acteurs historiques des transports (SNCF par exemple) se sont également alliés avec de jeunes entreprises.

Des rapprochements qui bénéficient à tous les acteurs, et notamment aux jeunes entreprises du secteur qui peuvent ainsi saisir l’opportunité de s’accroitre ou d’installer des services technologiques coûteux (comme des boitiers permettant d’ouvrir une voiture avec son Smartphone sans recourir à la présence du propriétaire du véhicule).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES