Assurance auto

Les dégradations de radars automatiques en hausse en 2018

Publié par le , Mis à jour le 11/01/2019 à 11:11

Auto : 4 500 dégradations de radars automatiques en 2018

Entrée en vigueur de la mesure sur les 80 km/h, mouvement des gilets jaunes, etc. : plus de 4 500 dégradations de radars ont été recensés en 2018, selon les informations d’Europe 1. C’est 4 fois plus que l’année précédente.

60 % des radars vandalisés depuis mi-novembre

L’année 2018 aura été une année noire pour les radars automatiques. D’après une information Europe 1, les forces de l’ordre auraient recensé plus de 4 500 actes de vandalismes sur les radars en 2018. C’est 4 fois plus qu’en 2017. Des chiffres impressionnants qui s’expliquent par la cristallisation de la colère autour des diverses mesures prises par le gouvernement. Dès le début de l’année, l’annonce du futur passage aux 80 km/h avait entraîné une vague de dégradations. Des actes qui se sont multipliés lors de l’entrée en vigueur de cette mesure avec plus de 400 installations de contrôle endommagées en juillet. Quelques mois plus tard ce sont les gilets jaunes qui ont pris pour cible les radars. Depuis mi-novembre et le début du mouvement, près de 60 % ont été vandalisés.

Autorités et associations inquiètes et en colère

Si la Sécurité routière refuse de dévoiler officiellement les chiffres pour éviter la surenchère, Emmanuel Barbe, délégué interministériel à la Sécurité routière, ne cache pas son inquiétude. Un sentiment d’autant plus prégnant que ces actes ont entraîné une hausse de 30 % des excès de vitesse en décembre. Si les radars ne peuvent plus identifier les véhicules, ils parviennent toujours à mesurer les vitesses. « C'est une augmentation de près de 30 % qui n'ont pas donné lieu à contravention parce que les radars étaient voilés et que le cliché n'était pas exploitable. On voit bien que tout le monde accélère et cela va se payer en morts. Il faut vraiment que cela cesse », s’alarmait-il au mirco de RTL. Un avis partagé par Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, sur Europe 1 : « Nous faisons appel à l'ensemble des Français, pour qu'ils les empêchent de détruire une technologie qui a permis de sauver des milliers de vies. Ces destructions, nous les payeront le prix du sang, le prix du handicap. Des familles seront détruites, dévastées, parce qu'elles savent ce que c'est d'apprendre la perte d'un proche ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES