Les Québécois ouverts à l'assurance télématique

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Les Québécois ouverts à l'assurance télématique

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Les Québécois ouverts à l'assurance télématique

|
Consultations : 3807
Commentaires : 0
Etre suivi en temps réel au volant de votre voiture, vous en pensez quoi ?

Un sondage effectué par Towers Watson auprès des consommateurs Québécois a révélé que les canadiens sont ouverts à l’idée de souscrire des polices d’assurances auto fondées sur l’utilisation réelle.

Ouverts mais sous certaines conditions

Ils sont 85 % à être ouverts aux programmes d’assurance fondés sur l’utilisation réelle à condition que les assureurs leur garantissent des primes stables. Selon Pierre Laurin, directeur et chef de la pratique Assurances de dommages au Canada dans un communiqué rapporté par le site Newswire, « le marché canadien de l’assurance fondée sur l’utilisation réelle s’est développé à une grande vitesse et est en rapide évolution ».

Le sondage s’est également porté sur les services qui pourraient être ajoutés à cette assurance. Près de 67 % des sondées sont d’accord pour payer ces options et souhaitent que le repérage de véhicules en cas de vol, les rapports d’états des systèmes essentiels du véhicule ainsi que le système d’appel d’urgence automatisé en cas d’accident fassent partie de ces options. Ces résultats devraient faire l’objet d’une discussion lors de l’ « Insurance Telematics Canada 2014 » à Toronto le 28 et le 29 mai prochain.

L’assurance télématique en France

L’assurance auto basée sur l’utilisation réelle n’est pas encore bien implantée en France, par contre, aux Etats-Unis, elle connait une grande évolution. Pour que cela fonctionne, le conducteur doit connecter un petit appareil sur son véhicule, l’appareil permet de collecter les données sur sa conduite et permet par la suite à l’assureur de réduire sa prime. Les assurés ne sont pas toujours d’accord pour installer le dispositif et les coûts matériels finissent par devenir significatifs pour les assureurs.

Pour minimiser les coûts, les assureurs tels que Aviva au Royaume-Uni a décidé de ne pas installer le capteur et intègre directement les fonctions du capteur dans une application mobile. Il y a donc moins de coûts. Une idée qui peut présenter des difficultés puisque le smartphone accompagne le propriétaire dans tous ses déplacements qu’il soit ou non en voiture.

Les compagnies d’assurance françaises hésitent encore à adopter l’assurance basée sur l’utilisation réelle, cependant, la tendance devrait se renverser dans les années à venir !

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance AUTO Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS