• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Les voitures diesel n'ont plus la cote auprès des Français

Publié par le

Même si plus de trois quart du carburant utilisé en France concerne le diesel, les voitures de cette catégorie ne sont plus aussi populaires qu'avant. Autrefois, il se vendait entre 70 à 80 % de modèles diesel contre 20 à 30 % de voitures à essence. Ce schéma n'est désormais plus valable.

La chute est rude pour les ventes de voitures diesel

Encore en 2012, tout allait bien pour le marché des voitures diesel. Près de 73 % des ventes concernent un modèle de cette catégorie. Deux ans plus tard, la part de marché est descendue à 64 %, ce qui correspond à une chute de près de 9 %. La chute semble se poursuivre pour l’année 2015. De plus en plus de Français continuent de tourner le dos au Diesel : les volumes de ventes sont descendus sous les 60 % au titre du mois de janvier de 2015.

Une situation qui s’explique

La baisse des ventes de voitures diesel n’est pas le fait du hasard. Parmi les causes de cette situation qui ne manque pas de déplaire aux concessionnaires, on retrouve l’évolution des normes européennes qui exige des dispositifs anti-pollution pour les véhicules diesel. Ce qui implique alors un surplus de coût pour les propriétaires. Ces derniers doivent débourser environ 1 000 à 1 500 euros, peu importe la catégorie à laquelle appartient leur voiture.

Parallèlement, les voitures roulant à essence se révèlent moins onéreuses tout en étant plus sobres. Les acheteurs tiennent désormais également compte du surplus de coût à l’achat, mais non plus seulement la consommation de carburant (dont la différence est d’ailleurs de l’ordre de 1 litre au 100). Et il ne faut pas oublier l’assurance auto qui est plus onéreuse pour le diesel (plus de 10 à 15 % par rapport aux modèles à essence).

En outre, les informations fournies par l’OMS ne font qu’enfoncer un peu plus les voitures diesel. L’organisme dénonce, en effet, le fait que le diesel soit cancérigène. Enfin, les conducteurs craignent que ce type de voiture ne soit plus admis dans les grandes agglomérations dans un futur proche.

 

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES