• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Macron : son programme pour l'automobile

Publié par le , Mis à jour le 15/05/2017 à 10:59

Macron a son programme pour l'automobile

Fraichement élu Président de la République, Emmanuel Macron a du pain sur la planche pour tenir ses promesses prévues pour son quinquennat. Justement, qu’en est-il de son programme sur le large sujet automobile ?

Tarif des carburants : rapprocher le diesel de l’essence

Pour Macron, l’avantage fiscal dont bénéficie le diesel depuis plusieurs années n’est pas vraiment justifiable, aussi bien du point de vue économique qu’environnemental, répondait-il à l’association 40 millions d’automobilistes.

La taxe sur le carburant risquera de faire mal puisque aujourd’hui à 30 / 50 euros par tonne, le nouveau Président compte la porter à 100 euros par tonne. Pour compenser, Macron veut maintenir le système du bonus / malus écologique actuel. Mais plus loin encore, Macron souhaite inciter les Français à se tourner vers des véhicules moins polluants avec le rétablissement de la prime à la casse (avec comme projet bien plus lointain plus aucune vente de véhicule thermique d’ici 2040). Toujours dans sa lutte contre la pollution liée aux automobiles, Macron prévoit de renforcer les normes anti-pollution européennes suite au scandale Volkswagen.

Sécurité : de la rénovation pas de construction

Pas de réels changements côté sécurité de la route, les excès de vitesse seront toujours punis de la même manière, les radars continueront d’être installés, avec en plus de nouvelles fonctionnalités comme le non-respect des distances de sécurité, le dépassement par la droite et pourquoi pas l’utilisation du téléphone au volant.

Et plutôt que de construire de nouveaux axes routiers, le nouveau Président préfère rénover les axes existants.

Vers le renforcement des nouvelles offres de mobilité

Macron prévoit de développer le covoiturage, notamment en créant des voies dédiées à ce type de transport, également valable pour les VTC. A ce même sujet, Macron prévoyait au moins dans son programme de moduler les tarifs de péage en fonction de l’occupation des véhicules. S’il n’y a pas plus d’informations à ce sujet, l’on peut supposer que ce projet s’adresse aux covoitureurs.

Autre orientation : afin de pousser le retour à l’emploi, Macron souhaite aussi aider à la mobilité, notamment dans les zones rurales ou périurbaines où 40 % de la population de ces zones sont obligés d’avoir une voiture pour accéder à l’emploi.

Macron souhaite également connecter les transports entre eux.

Côté voiture autonome, Emmanuel Macron a précisé souhaiter soutenir les industriels dans le développement des voitures autonomes, et se pencher sur la réglementation. En lien au développement de ces nouvelles technologies automobiles, le nouveau Président

Alcoolémie au volant

Macron ne semble pas être pour la mise en place obligatoire de l’éthylotest antidémarrage pour tous les véhicules, notamment pour des questions financières qui seraient portées à l’endroit des industriels automobiles.

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES