Assurance auto

Malus auto : en 2020, 56 % des ventes de véhicules neufs seront concernées

Publié par le

Auto : 56 % des ventes concernées par le nouveau malus

Adopté le 17 octobre par les députés, le nouveau malus automobile concernera bien plus de véhicules que le précèdent. Selon les projections de L'argus, près de 56 % des véhicules neufs vendus l’année prochaine devraient être concernés.

La taxe minimale passera de 35 à 50 €

Le barème du malus automobile prévu pour 2020 a été dévoilé. Les députés ont voté le 17 octobre en faveur du durcissement du malus automobile dans le projet de budget 2020. Prévu pour dissuader l'achat de véhicules polluants, ce nouveau malus démarrera à 110g de CO2/km, contre 117g aujourd'hui. La taxe minimale passera quant à elle de 35 à 50 €. Ce montant augmentera pour chaque gramme de CO2 supplémentaire et pourra atteindre 12 500 € lorsque la voiture achetée émettra plus de 173g CO2/km (contre 10 500 € actuellement à plus de 191 g de CO2).

Un second barème à partir de juin 2020

Il est toutefois prévu qu’un second barème s’applique au 1er juin 2020 afin de répondre aux nouvelles normes européennes. Ce nouveau barème qui remplacera celui appliqué au 1er janvier prochain, prévoit une hausse du seuil de déclenchement : de 110 à 138 g CO2/km. Attention, cela ne veut pas dire que celui-ci sera moins strict, au contraire. A cette date, les véhicules devraient changer de tranche, ce qui implique une hausse du prix du malus. Ainsi, à 138 g/km de CO2, il sera nécessaire d’ajouter 50 € de malus écologique au prix de l’auto. Le montant maximal sera toujours de 12 500 € et concernera les véhicules émettant 200 g/km de CO2 ou plus.

Selon les projections de L'argus basées sur les ventes de 2019, près de 56 % des ventes de voitures neuves devraient être concernées par cette pénalité basée sur l'émission de CO2, contre 37,2 % actuellement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES