Marché auto 2021 : des ventes aussi faibles qu'en 2020

Publié par Quentin Bas Lorant le 03/01/2022 à 18:32 , Mis à jour le 08/03/2022 à 00:00

Après le marasme de 2020 pour le secteur automobile français, un rebond était attendu en 2021. Mais il n’est pas venu. Au regard des chiffres fournis par le cabinet NGC Data et dévoilés par l’Argus, l’exercice 2021 a été sensiblement aussi catastrophique que le précédent.

1,66 million de véhicules neufs vendus

Pour la deuxième année consécutive, le nombre de voitures neuves écoulées se situe sous la barre des 2 millions, avec « seulement » 1,66 million de véhicules vendus. Soit une « augmentation » de 0,5% par rapport à 2020. Vis-à-vis de 2019, dernière année de référence « pré-Covid », les ventes ont donc de nouveau accusé un décrochage de 25% l’année dernière, soit un quart d’immatriculation en moins. 

Pour retrouver trace d’un niveau d’immatriculation aussi bas, il faut remonter aux chocs pétroliers des années 1970. Jamais, même au cours des crises des années 1990 et 2000, le marché n’était tombé sous la barre fatidique des 1,7 million d’unités écoulées. 

Pénurie de semi-conducteurs et abondance d'occasions

Toutefois, si les bilans de 2020 et 2021 se rassemblent, les raisons de leur désarroi ne sont pas tout à fait les mêmes. Il y a deux ans, la pandémie était la cause principale et essentielle de la chute du marché auto. Il suffit de se souvenir de l’effondrement constaté suite au tout premier confinement : une baisse de 88,8% de la production en avril 2020, par rapport à avril 2019.

L’année dernière, les restrictions de déplacements et d’ouvertures liés au Covid ont aussi eu leur influence. Mais c’est surtout la pénurie de semi-conducteurs qui a durablement enraillé la production à l’échelle mondiale, et donc les ventes. Il faut y ajouter, en période d’incertitudes économiques, le regain du marché de l’occasion, bien boosté par le décollage des acteurs de la vente en ligne, à l’image, par exemple, d’Aramisauto. 

Néanmoins, il faut aussi rappeler que malgré ces difficultés, l’année 2021 a aussi été riche de mutation importante pour le marché automobile français. Une bascule symbolique a été constatée à l’occasion de la dernière rentrée : les véhicules équipés d’une boite automatique sont désormais majoritaires parmi l’ensemble des voitures neuves.

Cette première historique doit beaucoup à deux autres évolutions majeures confirmées en 2021 : la croissance du leasing comme mode de financement, et la hausse de la part des voitures électriques et hybrides dans le parc automobile. 

Avec plus de 160 000 véhicules écoulés, soit +45,6% par rapport à 2020, les voitures électriques ont en effet atteint une part de marché historique : près de 10% des immatriculations (contre 3% en 2019). De leur côté, les motorisations hybrides représentent désormais 17% des ventes :

Type de motorisation Part des ventes en 2021
Essence 40%
Diesel 21%
Hybride 17%
Électrique  10%
Hybride rechargeable 8%

Peugeot passe devant Renault

À l’heure des bilans, il convient enfin d’évoquer les résultats de nos constructeurs nationaux. Les premiers de Stellantis étaient particulièrement attendus. Le groupe issu de la fusion de PSA et FCA a en effet vu le jour début 2021. Et il faut dire que sa marque phare sur le marché français a bien répondu aux attentes : pour la première fois, Peugeot devient numéro 1 des ventes (avec 17% de part de marché) devant Renault (16%).

Le classement des modèles neufs les plus vendus en 2021 (selon le Comité des Constructeurs Français d’Automobiles) reflète ce passage de témoin :

Les 10 voitures les plus vendues en France en 2021

  1. Peugeot 208 II (78 000 unités)
  2. Renault Clio V (75 900)
  3. Peugeot 2008 II (68 600)
  4. Dacia Sandero 3 (67 780)
  5. Citroën C3 III (60 350)
  6. Renault Captur II (48 300)
  7. Peugeot 3008 II (46 400)
  8. Toyota Yaris (31 150)
  9. Dacia Duster II (27 700)
  10. Renault Twingo III (27 200)

Du côté des voitures électriques, c'est la firme américaine Tesla qui signe une grande année, avec près d'un million de véhicules vendus. Sa Model 3 se place première du classement de l’Argus, arrêté en fin d’année dernière avec le podium suivant : 

Les voitures électriques les plus vendues en France en 2021

  1. Tesla Model 3 (13 000 unités)
  2. Renault Zoé (10 800)
  3. Peugeot e-208 (9 100)
Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES