Assurance auto

Marché auto : les ventes d'hybrides dépassent les ventes de diesel en mai

Publié par le , Mis à jour le 10/06/2021 à 11:56

C'est une première dans l'histoire de l'automobile en France : plus de modèles hybrides ont été vendus que de diesels. Il semblerait donc que l'appétence des Français en termes de motorisation soit en train de changer, en lien avec les mesures incitatives pour acheter des véhicules « propres » et dissuasives quant à l'achat de voitures polluantes.

Pour la première fois, les ventes d'hybrides dépassent celles de diesel

En mai 2021, les voitures hybrides (rechargeables et non rechargeables) ont représenté 26 % des ventes sur le marché auto français, soit plus d'un quart avec 36 221 immatriculations ! De son côté, le diesel recule et ne représente plus que 22 % des ventes. Rappelons qu'en 2012, le diesel représentait 70 % des ventes. Mais en cette période, les modèles diesel étaient en vogue et les autorités publiques incitaient à leur achat en raison de leur consommation moindre.

Et il se pourrait bien que cette tendance se poursuive. En effet, les hybrides bénéficient de nombreuses aides à l'achat, tandis qu'à partir du 1er juillet prochain, les diesels ne pourront plus profiter de la prime à la conversion. Toujours du côté des motorisations « propres », l'électrique a également le vent en poupe et a constitué pas moins de 8 % du marché automobile, pour un total de 11 562 immatriculations.

Le marché auto français reste en baisse

Malgré tout, le marché auto français demeure en grande difficulté. Les ventes accusent toujours d'une baisse de 27,28 % comparé aux résultats pré-pandémie de Covid-19 (mai 2019), d'après les données du CCFA (Comité des constructeurs français d'automobile). Mais par rapport à mai 2020, la hausse des ventes est de 45,45 % pour un total de 141 021 immatriculations de voitures neuves destinées aux particuliers. Pour François Roudier, directeur communication du CCFA, « la clientèle des particuliers ne met pas l'achat de véhicules neufs dans ses priorités ». Un redressement du marché pourrait toutefois être attendu au deuxième trimestre, d'après François Roudier.

Chez les constructeurs français, le bilan est également morose. Pour les cinq premiers mois de l'année 2021, le marché particulier est en baisse de 22,69 % par rapport à 2019, pour un total de 723 258 voitures vendues. En outre, les constructeurs étrangers affichent de meilleures performances à cause du recul des marques françaises. Stellantis, groupe issu de la fusion entre PSA et Fiat-Chrysler a baissé de 28,30 %, le groupe Renault de 29,33 %. À titre de comparaison, Volkswagen n'a subi « que » 13,29 % de baisse et BMW 5,48 %. Du côté asiatique, on peut même se targuer d'une légère hausse chez le japonais Toyota et le coréen Hyundai.

Les voitures « propres » sont de plus en plus plébiscitées

D'ici à 2030, l'Europe prévoit la circulation de 30 millions de véhicules électriques. « L'UE ne pourra pas atteindre son objectif de neutralité carbone d'ici 2050 si elle ne prend pas de mesures très ambitieuses pour réduire la dépendance des transports aux énergies fossiles », expliquait un rapport de l'UE. Les objectifs sont donc clairs et l'Europe incite fortement ses citoyens à investir dans une automobile « propre » : bonus et malus écologiques, taxe au poids qui passera en France en 2022, primes à la conversion...

De facto, les consommateurs tendent de plus en plus à se diriger vers ces modèles. D'autant plus que le prix des voitures électriques diminue chaque année. En effet, les coûts de certains composants comme les batteries se réduit, faisant mécaniquement baisser les coûts de production.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES