Assurance auto

Michelin souhaite produire des pneus d'origine naturelle et 100% recyclables d'ici 2050

Publié par le , Mis à jour le 25/02/2021 à 11:23

À une époque où le secteur automobile entend devenir de plus en plus vert, le leader mondial des pneumatiques, Michelin, compte lui aussi s’engager dans une fabrication plus respectueuse de l’environnement. Et l’objectif que s’est fixée l’entreprise de Clermont-Ferrand est claire : produire d’ici 2050, des pneus composés à 100% de matériaux naturels, et donc 100% recyclables.

Depuis toujours, l'innovation comme moteur

Avec cette ambition, l’entreprise centre-trentenaire souhaite encore ajouter une innovation à la longue liste de celle qu’elle a impulsé dans l’univers des pneus. On doit déjà à Michelin le pneu démontable, le « pneurail » (pour les trains), ou encore le pneu polyvalent été/hiver. Dans le domaine de l’écologie, Michelin avait déjà élaboré par le passé le pneu « vert », qui permet à l’automobiliste de réduire sa consommation de carburant grâce à une moindre résistance au roulement.

À l’heure actuelle, les pneus de Bibendum sont composés à partir de 200 composants, dont 30% sont déjà d’origine naturelle, notamment issus de déchets végétaux : bois, écorces de riz, feuilles et tiges de maïs, huile de tournesol… 2% des matériaux ont de plus déjà servi, « comme l’acier ou la poudre de pneus recyclés », explique le site internet de Michelin.

Une industrie en bonne voie

Pour parvenir au 100% recyclable et naturel, Michelin compte ajouter 4,2 millions de tonnes de copeaux de bois à ses pneus chaque année, et développer un caoutchouc qui ne soit plus issu du pétrole. Il y a encore à faire, mais l’industrie du pneu semble déjà sur la bonne voie : actuellement, à l’échelle mondiale, 70% des pneus usés sont récupérés : 50% sont recyclés, et les 20% restant sont réutilisés pour fournir de l’énergie.

Un bon départ quand on sait la masse de pneus produits chaque année : en 2018, on estimait à 1 milliard le nombre de pneumatiques en fin de vie dans le monde (soit près de 25 millions de tonnes). Et s’il parvenait à son objectif de 100% de matériaux durables et de 100% de pneus recyclés, Michelin a déjà chiffré les économies potentielles : 33 millions de barils de pétrole seraient économisés par an (soit un mois de la consommation totale d’énergie en France).

Il y a quelques années, Michelin déjà dévoilé avec Movin’On (son laboratoire d’expérimentation sur la mobilité durable) un concept de pneu 100% recyclable : il est sans air et composé de matériaux naturels et recyclés, tout en intégrant un écosystème connecté pour fournir une aide au conducteur. Mais, surtout, sa bande de roulement, biodégradable, peut-être renouvelée à l’infini grâce à une imprimante 3D. Une piste qui pourrait être suivie pour parvenir à l’objectif fixé pour 2050.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES