Pas d'interdiction des thermiques pour certains constructeurs

Publié par Théophile Robert le 13/06/2022 à 11:46 , Mis à jour le 13/06/2022 à 12:08

Ça y est, l'interdiction à la vente des véhicules thermiques a définitivement été actée par le Parlement européen. Toutefois, certains constructeurs pourront bénéficier d'une dérogation s'ils écoulent moins de 1 000 véhicules neufs par an. Les V12 n'ont donc peut-être pas fini de faire parler d'eux !

Le Parlement européen vote définitivement l'interdiction à la vente des véhicules thermiques en 2035

Le mercredi 8 juin 2022, les députés du Parlement européen ont voté pour l'interdiction à la vente des voitures thermiques. Cette décision est donc totalement actée et nous verrons peu à peu disparaître de nos routes les moteurs à essence, au diesel mais aussi les voitures hybrides. Il restera donc seulement les voitures électriques sur le marché du neuf, ainsi que les modèles à hydrogène. Le marché de l'occasion demeurera quant à lui ouvert à toutes les motorisations.

Une exception pour les constructeurs vendant moins de 1 000 véhicules neufs par an

Mais certains constructeurs ne l'ont pas entendu de cette oreille. C'est notamment le cas des constructeurs italiens de voitures d'exception : Ferrari, Lamborghini ou encore Maserati. Ainsi, les eurodéputés italiens ont proposé un amendement pour que les constructeurs automobiles puissent continuer à développer et vendre en Europe des moteurs thermiques.

Grâce à un amendement rebaptisé « Ferrari », en référence aux nombreux eurodéputés italiens ayant participé à sa rédaction, les constructeurs « qui représentent moins de 1 000 véhicules neufs immatriculés au cours d'une année civile » pourront continuer à vendre des voitures thermiques.

Paradoxalement, cela ne concerne ni Ferrari, ni Lamborghini, qui vendent bien plus de modèles par an. Pour rappel, Lamborghini a réalisé la meilleure performance de son histoire en termes de ventes en 2021, en écoulant 8 495 véhicules, dont 5 021 SUV Urus. Mais certaines marques comme Rolls-Royce, qui n'a vendu que 589 voitures en 2021, pourront profiter de cet amendement. Cela ne l'empêche d'ailleurs pas de développer un modèle 100 % électrique. C'est également le cas de Bugatti, qui écoule une centaine de véhicules par an.

Une autre dérogation pour les marques qui vendent entre 1 000 et 10 000 véhicules par an

Pour les constructeurs comme Lamborghini ou Ferrari, une autre dérogation sera mise en place. Les conditions du dispositif vont s'assouplir. Ils ne seront pas soumis à la réduction de la vente de véhicules thermiques qui prendra effet en 2030 et l'interdiction ne sera imposée qu'à partir de 2036, et non 2035. On retrouvera aussi dans cette catégorie des constructeurs comme Aston Martin ou Maserati.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES