Assurance auto

Péages : de nouvelles hausses de tarifs en 2019

Publié par le

Une augmentation pour financer 700 millions d'euros de travaux

Nouveau coup dur pour les automobilistes. De nouvelles augmentations des péages autoroutiers viennent d’être annoncées pour financer 700  millions d’euros de travaux.

Des augmentations pour financer 700 millions de travaux

Mauvaise nouvelle pour les automobilistes. Alors que la grogne continue de monter avec la hausse des carburants, ils devront faire face à une hausse des tarifs autoroutiers. Comme chaque année au mois de février, les sociétés d’autoroutes augmentent les prix. Mais selon des informations dévoilées par le JDD, l’augmentation sera plus conséquente qu’à l’habitude. En effet, l’augmentation devrait osciller entre 0,146% et 0,22% hors inflation. Habituellement, les tarifs sont calculés en fonction de l'inflation. Mais l'année prochaine, une majoration viendra se greffer à cette inflation. Une hausse entre 2019 et 2021 qui doit servir à financer un programme de travaux de 700 millions d’euros. Un plan d’investissement réduit au projet initial de Français Hollande qui devait s’élever à 1 milliard d’euros avant d’être ramené à 800 millions. En juin 2017, l'autorité de régulation des activités ferroviaires et routières (ARAFER) avait révélé que ces augmentations "excèdent le juste niveau qu'il serait légitime de faire supporter aux usagers". Les travaux vont  concerner 23 bretelles d’autoroutes, l’aménagement de 4 500 places de parking de covoiturage et l’aménagement pour la réduction de l’empreinte environnementale.

S’adapter aux besoins d’aujourd’hui

En effet, d’ici quelques années, des voies seront uniquement réservées aux véhicules transportant plusieurs à bord. Pour Elisabeth Borne, ministre des transports, le programme d’investissement permettra « au réseau routier bâti depuis de nombreuses années de s’adapter aux besoins d’aujourd’hui ». Il faut savoir que le réseau autoroutier appartient à l’État. Cependant, depuis 2006, 9 000 km ont été cédé à des sociétés concessionnaires d’autoroutes (SCA). Des sociétés qui se rémunèrent grâce aux péages. Plus généralement, le ministère des transports a indiqué que « les tarifs de l’année 2019 ne sont pas encore arrêtés et que d’une manière générale, ils sont une stricte application des contrats conclus depuis plusieurs années entre l’État et les sociétés concessionnaires ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES