Assurance auto

Périphérique parisien : bientôt limité à 50 km/h ?

Publié par le , Mis à jour le 30/04/2019 à 12:04
233 vues 2 réactions Note

Le rapport sera présenté à Anne Hidalgo le 21 mai prochain

Une limitation de 70km/h à 50km/h, une réduction à trois voies de circulation…Voici les mesures chocs d'un rapport de 15 élus remis le 21 mai prochain à Anne Hidalgo pour faire évoluer le périphérique parisien.

Deux mesures chocs pour le périph’ parisien

C’est un document qui va faire grincer les dents des automobilistes parisiens. Un rapport d’une commission d’élus de la Mairie de Paris préconise des mesures chocs pour le périph’. Deux recommandations sortent du lot. Selon le Parisien qui a pu consulter une version quasi définitive de ce texte présenté à Anne Hidalgo le 21 mai prochain, la limitation de vitesse pourrait ainsi passer de 70 km/h à 50km/h. Une limitation qui pourrait « améliorer la fluidité du trafic » explique-t-on dans le rapport.

Outre cette réduction de vitesse, les quinze élus du Conseil de Paris qui ont élaboré le rapport préconisent de réduire le nombre de voies. En clair, au lieu de quatre voire cinq voies (entre la porte de Montreuil et la porte de Bagnolet), il n’y aurait plus que trois voies réservées aux automobilistes. Dans les faits, deux voies seraient réservées aux automobilistes « lambda » et la dernière serait pour le covoiturage, les transports en commun et les véhicules propres.

Fin janvier 2019, cette idée de voie spécifique avait déjà été suggérée. À l'époque, les élus ont pour ambition de la réserver pour les Jeux Olympiques de 2024. L’objectif est de « faciliter les déplacements des athlètes et des délégations ».

Les poids-lourds bientôt interdits ?

Par ailleurs, les poids-lourds de plus de 3,5T pourraient devenir « persona non grata » sur le périphérique parisien : « le contournement de Paris ne se fera que par l’A86. On peut envisager alors la refonte des arrivés des anciennes autoroutes sur le périphérique ».

Des recommandations pourraient être mises en œuvre entre 2020 et 2030. Les pistes de ce rapport ont pour ambitions de réduire le bruit, améliorer le paysage du périph et surtout préserver la santé des Parisiens. Sur ce dernier point, une récente étude met en avant les dangers de la pollution de l’air. 7 millions de décès par an sont imputables à ce phénomène toujours plus courant.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
C’est facile de condamner des voies existantes, c’est beaucoup plus dur d’en ouvrir de nouvelles, comme il le faudrait pourtant... Cette politique anti-automobilistes à la reine des bobos, qui veut brimer, réprimer, taxer, empêcher les parisiens et banlieusards de et stationner normalement en voiture est tout simplement insupportable ! Ou s’arrêteront la stupidité, le cynisme et l’hypocrisie de ces élites qui nous donnent des leçons de morale, nous taxent, nous culpabilisent chaque fois que nous, les gens d’en bas, prenons notre voiture (pas pour le plaisir, mais pour aller travailler !), tandis qu’eux ne roulent pour eux-mêmes qu’en voiture (généralement pas si propre qu’ils le disent) avec chauffeur et motards pour ouvrir la route, quand ce n’est pas sur des voies réservées ?
Vraiment n’importe quoi .

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES