Permis de conduire : l'Etat prévoit de grands changements !

Articles sur
le même sujet
Voir plus d'articles
Suivre l'actualité de l'assurance
Abonnez-vous à notre newsletter !

Recevez les dernières actualités de l'assurance ainsi que nos conseils pratiques.
Abonnez-vous !

Guide de l'assurance > Actualité Assurance > Assurance auto > Permis de conduire : l'Etat prévoit de grands changements !

Actualité de l'assurance

Assurance autoVoir toute son actualité

Permis de conduire : l'Etat prévoit de grands changements !

|
Consultations : 1706
Commentaires : 0
Simulation gratuite d'assurance auto : Economisez sur votre assurance auto

Le gouvernement a récemment dévoilé son intention de réformer le permis de conduire. En effet, à partir de 2015, le délai d’attente pour repasser un permis B raté pour une première fois ne dépassera pas les 60 jours.

De grande ambition pour le permis de conduire

En 2014, le délai de passage du permis B était de 90 jours, l’Etat prévoit néanmoins de le diviser plus que par deux en moins de deux ans. Les inspecteurs du permis de conduire devront juste augmenter leur rendement quotidien. Par ailleurs, les passages du permis poids lourd et le code seront externalisés.

Avec cette réforme l’Etat par le biais du ministère de l’Intérieur compte délivrer près de 965 000 permis de conduire au cours de l’année 2014, 1 150 000  en 2015  et 1 270 000  en 2016 ! Une grande ambition d’autant plus que le coût unitaire du permis passera de 63 € en 2014 à 50 € en 2016. Cependant, avec la conduite accompagnée ou encore de la modification de l’âge légal de la conduite cet objectif devrait être atteint d’ici 2016.

Est-il indispensable d’avoir un permis de conduire ?

Lorsqu’on parle de conduite sans permis, il peut s’agir de la conduite sans jamais avoir passé les épreuves, la conduite avec un permis étranger qui n’est pas valable en France ou la conduite malgré la suspension du permis ou malgré l’invalidation du permis de conduire.

Dans tous les cas, la conduite sans permis est un délit punissable par un an d’emprisonnement et une amende pouvant facilement atteindre les 15 000 €. Si le conducteur sans permis est propriétaire du véhicule, un juge peut décider de confisqué son véhicule. Cette confiscation peut être suivie par la vente au profit de l’Etat ou d’une destruction.

Enfin du point de vue de l’assurance, un conducteur sans permis ne bénéficiera pas de la prise en charge de l’assurance (il ne peut plus conduire). 

Faites jouer la concurrence, comparez les acteurs du marché pour le produit de votre choix !

Assurance SANTE Assurance MOTO Assurance HABITATION Assurance CHIEN ET CHAT Assurance VIE Assurance CREDIT Assurance DECES
Laisser un commentaire
Votre nom *
Votre email *
* champs obligatoires
Notez l'article :
0 réaction

S'abonner aux actualités par flux RSS
Abonnez-vous à notre flux RSS pour recevoir instantanément les dernières
actualités en direct.
S'abonner aux flux RSS