Assurance auto

Permis de conduire : une formation pour réduire le délai probatoire

Publié par le

Une formation pour réduire les incivilités au volant ?

Dès l’année prochaine, les nouveaux conducteurs pourront réduire le délai probatoire grâce à une formation « post permis ». Cette possibilité facultative, doit permettre de réduire les incivilités aux volants.

Une formation de 7 heures facultative

Moins longtemps le « A » à l’arrière de la voiture ? A partir du 1er janvier 2019, les jeunes conducteurs pourront passer une formation pour réduire le délai probatoire du permis de conduire. Ce décret, paru au Journal officiel le 8 août, précise que cette formation « post-permis » de 7 heures sera facultative. Un communiqué de la Sécurité routière indique en outre que cette journée sera « collective afin de permettre un maximum d'échanges sur les expériences de conduite entre les conducteurs d'une même génération ».

Réduire le nombre d’accidents impliquant des jeunes conducteurs

Pour suivre cette formation, les jeunes conducteurs devront être « titulaires d’un premier permis de conduire (A1, A2, B1 ou B) entre les 6e et 12e mois qui suivent son obtention, ni avant, ni après », précise la Sécurité routière. Ils ne devront pas non plus avoir commis d’infraction avec retrait de points. Une fois la formation terminée, les jeunes automobilistes pourront donc abaisser leur permis probatoire. De 3 à 2 ans pour un permis classique et de 2 à 1 an et demi pour un permis en conduite accompagnée.

Pour la Sécurité routière, cette formation « post permis » doit permettre de permettre de réduire les incivilités aux volants. Un moyen de baisser les risques d’accidents en somme. En 2016, 21 % des personnes décédées sur les routes de France, l’ont été dans un accident impliquant un jeune conducteur.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES