Assurance auto

Peugeot : une nouvelle hypercar hybride taillée pour la compétition

Publié par le , Mis à jour le 29/06/2021 à 09:59
92 vues 2 réactions Note

Les caractéristiques techniques de la nouvelle hypercar de Peugeot ont été dévoilées. Le bolide embarquera notamment une motorisation hybride avec un V6 bi-turbo thermique de 2,6 litres et un moteur électrique de 200 kW. Il a été conçu pour pouvoir entrer dans le championnat WEC (World Endurance Championship), qui comprend entre autres les 24 Heures du Mans. Les premiers essais sur circuits sont prévus pour fin 2021.

Une motorisation hybride avec un V6 bi-turbo

Il y a environ trois mois, la marque au lion révélait les images d'une toute nouvelle hypercar taillée pour la compétition. On avait pu alors apercevoir le design du véhicule et Peugeot avait également annoncé qu'il développerait une puissance totale de 680 ch grâce à une motorisation hybride. Aujourd'hui, la fiche technique du monstre a été dévoilée.

Constructeur déjà versé dans les motorisations hybrides et la compétition auto, Peugeot a profité de son expérience pour concevoir un moteur V6 de 2,6 litres bi-turbo et ouvert à 90°. « Positionné derrière le pilote, ce moteur animera les roues arrières et développera une puissance maximum normée à 500 kW (680 ch), pour un poids de 165 kg », a annoncé la marque. François Coudrain, Directeur Powertrain du programme WEC de Peugeot Sport précise en matière de conception : « Nous avions envisagé au départ de concevoir un moteur avec un seul turbo, mais cela ne nous permettait pas d'atteindre notre objectif, qui était d'abaisser le centre de gravité du moteur. Un V6 bi-turbo constitue le meilleur compromis entre technologie, poids, architecture, fiabilité et performances. »

Peugeot au cœur de l'innovation technologique

Ce moteur sera couplé à une boîte de vitesse robotisée à 7 rapports. Grâce au moteur électrique de 200 kW positionnée à l'avant, l'hypercar sera dotée de 4 roues motrices. « Le moteur / générateur électrique sera couplé à un réducteur très léger à haut rendement et à un convertisseur de dernière génération, qui transfèrera la puissance de la batterie vers le moteur, explique encore François Coudrain. Il sera en capacité d'utiliser instantanément toute l'énergie mise à sa disposition par la batterie, notamment grâce au software qui portera les stratégies énergétiques de la chaîne de traction. L'expérience acquise par PSA Motorsport en course WRC et Formule E nous aidera dans l'élaboration des softwares de management des systèmes informatiques et énergétiques ».

Pour développer la batterie, Peugeot s'est également associé à Saft, un des leaders mondiaux en la matière et propriété de Total. Cette batterie « de haute densité, de forte puissance et à haute tension (900 volts) (...) est l'un des éléments clés de la performance », affirme Peugeot. « L'enjeu numéro 1 (...) c'est d'utiliser au mieux l'énergie stockée dans la batterie. Pour cela, il faut des accumulateurs qui lui permettent de se recharger très vite, des cellules à forte capacité de stockage et, en même temps, un ensemble qui puisse délivrer le maximum de puissance le plus rapidement possible. C'est en optimisant la gestion de la charge et de la puissance disponible en temps réel que nous aurons le dispositif le plus compétitif », détaile Kamen Nechev, directeur de la technologie chez Saft.

La batterie sera placée dans un bac en carbone localisé sous le réservoir de carburant derrière le pilote, à l'intérieur de la structure de la voiture. Sa conception lui permettrait de tenir la distance sans irrégularité pour un cycle de course jusqu'à 24 heures et au-delà. En outre, l'hypercar sera dotée d'un système électronique intelligent de gestion de la chaîne de traction et des flux d'énergie, des fluides de refroidissement et des lubrifiants moteur/boîte fournis par Total spécifiquement pour l'hypercar. Côté freinage, c'est le système « Brake by Wire » qui sera aux commandes, géré à 100 % par de l'électronique.

Une hypercar adaptée aux nouvelles exigences réglementaires du WEC

Avec toutes ces spécifications, cette nouvelle hypercar de Peugeot pourra participer au WEC, compétition incluant notamment les 24 Heures du Mans. En effet, la FIA (Fédération internationale de l'automobile) interdit notamment une puissance supérieure à 500 kW en course ainsi que l'utilisation de l'énergie électrique entre 0 et 120 km/h, pour que le moteur thermique soit le seul à assurer les accélérations [ndlr : les moteurs électriques permettent une accélération beaucoup plus soudaine et efficace que les moteurs thermiques].

Explications par Peugeot : « À pleine charge, le moteur V6 bi-turbo contient sa puissance jusqu'à 300 kW (408 ch) et la module en fonction de la puissance disponible du moteur/générateur électrique à 200 kW, lequel dépend directement du niveau de charge de la batterie. Lorsque le moteur/générateur électrique est sollicité, la voiture passe automatiquement en 4 roues motrices. Ceci lui confère un comportement différent et une meilleure stabilité dans les virages négociés à haute vitesse. Quand la batterie haute densité est vide, le moteur thermique repasse à 500 kW (680 ch). La voiture devient alors une propulsion. Pour les courses, cette batterie sera chargée à 100 % avant le départ par le biais d'un dispositif hybride rechargeable sur secteur. En piste, la batterie sera totalement autonome et se rechargera seule grâce à l'énergie cinétique dégagée par les freinages. »

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
2 RÉACTIONS
ROBERT Jean-Yves 15/12/2020 à 12:23

Le retraité de PEUGEOT que je suis apprécie : très intéressant !

Assurland.com, le comparateur d'assurances
Assurland.com 15/12/2020 - 17:44

Bonjour Jean-Yves, 

Nous vous remercions pour ce gentil commentaire. Nous allons le transmettre au rédacteur. 

Bonnes fêtes de fin d'année, 

L'équipe d'Assurland.com

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES