• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Piéton et voiture, quelles démarches pour être couvert en cas d'accident ?

Publié par le

En cas de dommages corporels dus à un accident de la route, le piéton sera couvert par l’assurance auto du véhicule responsable.  La Sécurité Sociale prévoit également des couvertures en fonction des circonstances. Découvrons les procédures à suivre pour bénéficier d’une indemnisation.

Ce que dit la loi Badinter

Officialisé le 5 juillet 1985, la loi Badinter concerne les obligations de prise en charge en cas d’accidents de la route, ayant engendré des dégâts corporels à une tierce personne. Le texte précise que tous les piétons victimes doivent bénéficier d’une indemnisation de la part de la compagnie d’assurance auto du conducteur responsable. Un système d’indemnisation a été mis en place afin de faciliter les prises en charge.

L’intervention des assurances

L’assureur du conducteur doit couvrir les frais engagés dans la réparation des dégâts. Il se trouve dans l’obligation d’informer le piéton sur ses droits et de suggérer une indemnisation selon les règles imposées.

Par ailleurs, si vous avez souscrit une assurance personnelle comme la garantie individuelle accident, vous devez déclarer l’accident dans un délai maximum de 5 jours après le sinistre, par lettre recommandée. Tous les détails concernant l’événement doivent y être indiqués, dont la date, le lieu ainsi que les circonstances. Enfin, vous devrez fournir à l’assureur, les coordonnées des témoins et en cas d’hospitalisation, l’adresse de l’hôpital.  

Les conditions pour être couvert

En règle générale, un piéton victime d’un accident de la route doit automatiquement être pris en charge, que ce soit par des assureurs privés ou par la Sécurité Sociale. Pour prétendre à une indemnisation,  vous devrez faire parvenir à votre caisse d’assurance maladie, les feuilles de soins ainsi que les ordonnances du médecin. En cas d’arrêt de travail, un certificat vous sera également demandé.

De plus, il faut savoir que les personnes âgées de plus de 70 ans, les moins de 16 ans ainsi que les personnes invalides à 80% sont toujours pris en charge.

Mais attention, en cas de faute grave, le piéton ne sera pas indemnisé.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES