• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Plus de ventes pour Renault et PSA en 2014

Publié par le

La croissance du marché automobile français a été moindre en 2014 (0,3 %) mais elle constitue tout de même une petite victoire dans un contexte assez morose au cours de ces dernières années. Pour autant, cette hausse n’atteint pas les prévisions annoncées et on note même quelques difficultés pour le mois de décembre 2014. Explications.

Une hausse en-deçà des prévisions

1 795 913 véhicules neufs ont été immatriculés dans l’Hexagone en 2014. Un chiffre important qui se traduit seulement par une progression de 0,3 % des ventes de voitures neuves au sein du marché automobile français.

Toutefois, cette performance donne un peu de répit aux constructeurs après une année 2013 considérée comme la moins bonne depuis quinze ans, selon les statistiques du Comité des constructeurs français d’automobiles (CCFA) dévoilées le 2 janvier dernier.

Bien que la hausse ait été au rendez-vous en 2014, elle n’a pas atteint les prévisions préalablement fixées. En effet, le CCFA prévoyait une progression entre 1 et 3 % pour 2014, du moins jusqu’au début du mois de décembre, des prévisions revues modestement à la baisse, soit de 1 à 2 %.

Un mois de décembre décevant

C’est le constructeur français Renault qui a enregistré la meilleure hausse pour l’année 2014 (+6,8 %). Une hausse qui doit beaucoup à la marque auto à petit prix Dacia. PSA Peugeot Citroën n’a pas vraiment brillé avec un bond de 1,6 % des ventes. Toutefois, les marques françaises pèsent plus de la moitié du marché automobile français (55,34 %).

Durant les trois derniers mois de 2014, les ventes ont chuté : -3,8 % en octobre, -2,3 % en novembre et -6,8 % au mois de décembre. Le mois de décembre 2014 a donc été difficile, surtout comparé à 2013. Ce recul atteint même les 11 % en nombre de jours ouvrables comparables. Les ventes de PSA ont baissé de 9,6 % en décembre 2014 tandis que celles de Renault ont reculé de 0,8 %, le CCFA tablant sur une stabilisation du marché en 2015.

Au-delà de ces chiffres, tendances et pourcentages, il ne faut pas oublier de souscrire une assurance auto. C’est une obligation légale qu’il faut respecter car, dans le cas contraire, on s’expose à de lourdes sanctions.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES