Assurance auto

Pollution : gratuité partielle des Autolib' et Velib'

Publié par le , Mis à jour le 27/04/2021 à 17:49

Suite aux fortes chaleurs présentes dans la capitale, la mairie de Paris a décidé de mettre en place aujourd’hui, une gratuité partielle des Autolib’ et Velib’. Le but, inciter les parisiens à utiliser les transports publics.

La ville de Paris prend des mesures anti-pollution 

Pour pallier au pic de pollution à l’ozone dû aux fortes chaleurs présentes à Paris, la Mairie a pris des mesures. Ainsi, elle permet aux Parisiens d’avoir une gratuité partielle des Vélib’, des Autolib’, mais aussi des stationnements résidentiels.

Aujourd’hui, la municipalité offre l’abonnement à la journée au dispositif Velib’. Elle offre aussi à toutes les personnes qui possèdent le passe « 1 jour » d’Autolib’, une heure d’autopartage.

La vitesse abaissée sur les grands axes

Dans le but de faire face au pic de pollution, la ville et la région ont demandé à l’Etat de mettre en place certaines mesures comme l’abaissement de la limitation de vitesse sur certains grands axes. De plus, les poids lourds en transit devront contourner l’agglomération.

Depuis hier, l’Etat a mis en place une restriction de circulation pour les camions et les cars immatriculés avant Octobre 2001.

Auto : lutter contre la pollution avec le malus écologique

Les objectifs de l'UE et a fortiori de la France sont clairs : la neutralité carbone d'ici 2050. Autrement dit, l'Europe veut atteindre un état d'équilibre entre les émissions de gaz à effet de serre (GES) d'origine humaine et leur retrait de l'atmosphère par l'homme ou de son fait. Mais comment cela va-t-il se faire ?

Plusieurs étapes ont été décidées. Premièrement, il serait possible que d'ici à 2030, de nombreux véhicules thermiques soient interdits dans les centres-villes, en particulier les véhicules diesel, qui émettent beaucoup de gaz à effet de serre. Ensuite, le passage au tout électrique, c'est-à-dire ne faire circuler que des véhicules électriques, est au programme.

Et pour anticiper cette transition écologique, le gouvernement a mis en place différents dispositifs incitatifs comme punitifs. Le plus connu d'entre eux est le malus écologique, doublé de son dispositif inverse, le bonus écologique. Le principe est simple : c'est une taxe payée à l'achat d'un véhicule neuf, qui est indexée sur ses émissions de CO2 (et grammes par kilomètre). Donc, plus vous achetez un véhicule qui émet des polluants, plus vous allez payer le prix fort.

Le malus écologique est apparu en 2007 lors du Grenelle de l'environnement et a été mis en place en 2008. À l'inverse, le bonus écologique est une prime à l'achat pour un véhicule avec moins d'émissions polluantes. Pour bénéficier de ce bonus, un véhicule doit être neuf, immatriculer en France, ne pas être cédé dans les 6 mois suivant l'achat ou avant d'avoir parcouru 6 000 kilomètres, mais surtout avoir des émissions de CO2 inférieures à 50 grammes par kilomètre. De fait, ce sont surtout les véhicules électriques et à hydrogène qui vont pouvoir en bénéficier.

Comment effectuer le calcul du malus écologique ?

Chaque année, le malus écologique se durcit et les véhicules polluants sont toujours plus pénalisés. À partir de 132 grammes de CO2 par kilomètre, un véhicule sera pénalisé par le malus. Au total, la grille du malus se compose de 86 parts. En 2021, elle va de 50 euros à 30 000 euros selon les émissions, pour les véhicules les plus taxés (ce sont notamment certaines voitures de sport, mais paradoxalement, les SUV ne sont pas les plus touchés par ce barème). Sachez qu'en 2022, le seul sera abaissé à 128 grammes par kilomètre.

À savoir que si les véhicules d'occasion peuvent bénéficier du bonus écologique, ils ne peuvent plus être pénalisés par le malus écologique depuis le 1er janvier 2021. Avant cette date, leur malus pouvait aller de 100 à 1 000 euros. Le calcul de ce malus était effectué via la puissance fiscale des véhicules. En effet, le gouvernement estime qu'il a déjà été payé à l'achat du véhicule neuf. Toutefois, les véhicules d'occasion importés restent pénalisés par le malus écologique.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

}