• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Pollution : vers plus d'usage de la voiture électrique

Publié par le

Vers davantage de voitures électriques en France

Avec les derniers jours de pollution qu’a connu la France et en particulier les grandes agglomérations, Ségolène Royal, ministre de l’Environnement, de l’Énergie et de la Mer, chargée des Relations internationales sur le climat a présenté de nouvelles mesures anti-pollution.

Vers une large adoption de la voiture électrique en France

Pour lutter contre la pollution, la diminution des véhicules polluants, qui fonctionnent aux carburants type essence ou diesel, semble être une bonne porte d’entrée. C’est dans cette optique que Ségolène Royal qui présentait ses nouvelles mesures anti-pollution semble vouloir faire adopter la voiture électrique aux Français.

La ministre parle même d’une « révolution du transport propre ». Encore faut-il inciter les Français à s’équiper. C’était l’objectif de la ministre : proposer des solutions d’incitation à l’équipement de transports électriques.

Un bonus écologique pour les pros comme pour les particuliers

L’idée de la ministre est de toucher tous les Français, particuliers comme professionnels. Si les premiers bénéficient d’ores et déjà de l’avantage du bonus écologique pour l’équipement d’une voiture électrique, les professionnels se verraient appliquer également un bonus de 10 000 euros, pour une conversion d’un véhicule utilitaire diesel très polluant en une voiture électrique.

Et pour terminer de convaincre les Français, la ministre propose la gratuité des autoroutes aux véhicules électriques. Encore faut-il que l’autonomie des voitures électriques permette une telle utilisation, ou qu’il y ait suffisamment de bornes de recherche sur ces tronçons, a souligné la ministre.

Et parce que même les deux-roues doivent s’y mettre, la ministre a évoqué une prime de 1 000 euros pour l’achat d’un scooter électrique dès le 1er janvier prochain.

Une vignette « certificat qualité de l’air »

Pour les zones à pics de pollution réguliers, la ministre imposera dès le 16 janvier prochain l’apposition d’un certificat qualité de l’air sur l’ensemble des véhicules. Ce certificat prendra la forme d’une vignette qui aura pour mission de classer les véhicules en 6 classes en fonction de leurs émissions polluantes :

  • Une vignette verte et blanche : tous les véhicules « zéro émission moteur », soit les voitures 100 % électrique et hydrogène
  • Une vignette violette : les véhicules essence et autres, euro 5 et 6
    • Cela concerne environ 6 % des voitures particulières

 

  • Une vignette jaune : les véhicules essence et autres, euro 4 et les diesel, euro 5 et 6
    • Cela concerne environ 23 % des voitures particulières

 

  • Une vignette orange : les voitures essence et autres, euro 2 et 3 ; les diesel, euro 4
    • Cela concerne 43 % des voitures particulières

 

  • Une vignette noire et pourpre : les voitures diesel, euro 3
    • Représente 14 % des voitures particulières

 

  • Une vignette noire et bleue : les voitures diesel, euro 2
    • Représente 6 % des voitures particulières

Comment obtenir sa vignette crit’air ?

Le gouvernement a mis en place un site Internet pour connaitre non seulement le classement de son véhicule mais également demander directement en ligne sa vignette « certificat qualité de l’air ».

Le gouvernement a créé une vidéo explicative pour obtenir sa vignette :

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES