Assurance auto

Pour se rendre au travail, les actifs préfèrent utiliser la voiture

Publié par le

Pour aller travailler, les Français privilégient l'automobile

Pour aller au travail, êtes-vous plutôt transports en commun ou automobile ? Selon une étude réalisée par l’Institut national de la statistique et des études économiques (Insee) et récemment dévoilée, 70 % des salariés utilisent leur automobile pour se rendre sur leur lieu de travail. Toutefois, il existe quelques disparités. Par exemple, en Ile-de-France, ce sont les transports en commun qui sont privilégiés.

87,9 % des salariés utilisent leur auto dans les Landes

Malgré le nombre croissant d’utilisateurs de vélos, deux-roues motorisés et autres trottinettes électriques, c’est la voiture qui reste le moyen de transport privilégié par les Français pour se rendre quotidiennement au travail. Ainsi, ce sont sept actifs sur dix qui utilisent leur auto à cette fin.

Fort logiquement, le recours ou non à la voiture dépend de l’offre de transports en commun disponible. Par exemple, dans les Landes, en région Nouvelle-Aquitaine, 87,9 % des salariés choisissent leur automobile. En revanche, en Ile-de-France, ils ne sont que 10,7 % à faire de même, 68 % préférant les transports en commun, 9,3 % la marche et 7,7 % les deux-roues. Même tendance dans les grands ensembles urbains de l’Hexagone comme à Lyon ou à Lille.

Les salariés et les cadres boudent la voiture

Mais pourquoi les Français préfèrent-ils la voiture ? Est-ce parce que leur lieu de travail se trouve loin de chez eux ? Figurez-vous qu’il n’en n’est rien ! En effet, si l’on en croit l’enquête de l’Insee, un tiers des salariés français travaillent dans la même commune que leur lieu de résidence. Pourtant, 50 % d’entre eux font le choix de se glisser derrière le volant de leur automobile. C’est donc que la distance n’a rien à y voir.

En outre, il apparaît que les employés et les cadres sont moins dépendants de leur automobile que les autres salariés de l’entreprise. Car, si les cadres travaillent généralement loin de leur domicile, ils se trouvent dans de grandes agglomérations où l’offre de transports en commun s’avère généralement suffisante.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES