• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Près d'1 Français sur 3 a déjà conduit avec une alcoolémie trop élevée

Publié par le

Lors des soirées, les Français consomment en moyenne 3,1 verres d'alcool

L’année dernière, près d’un tiers des accidents mortels était imputable à l’alcool qui figure parmi les principales causes de mortalité routière en France. En écho à cette statistique, Prévention Routière et Attitude Prévention ont mené une enquête afin de mieux cerner les habitudes de consommation d’alcool des Français et leurs modes de déplacement à l’occasion de sorties festives. Etat des lieux.

La consommation d’alcool valorisée

Selon l’enquête « Les Français, l’alcool et la conduite » réalisée par les associations Prévention Routière et Attitude Prévention, 68 % des Français sortent au moins une fois par mois, que soit auprès de leur famille, de leurs amis ou pour aller au restaurant. Et, pour ce type de sorties, 75 % d’entre eux utilisent un véhicule personnel, qu’il en soit conducteur ou simplement passager.

A l’occasion de ces sorties festives, l’écrasante majorité des Français (86 %) consomme de l’alcool avec une moyenne de 3,1 verres. D’ailleurs, cette consommation moyenne d’alcool apparaît sensiblement plus importante chez les hommes (3,6 verres) et parmi les 18-24 ans (3,7 verres).

En outre, 29 % des Français estiment que la consommation d’alcool est indispensable à la réussite de ces sorties festives, particulièrement chez les hommes (36 %) et les 18-24 ans (36 %).

Enfin, 86 % des Français valorisent la consommation d’alcool lors de sorties festives en l’associant aux habitudes culturelles nationales et régionales. Ils lui attribuent aussi des vertus de socialisation et, pour 38 % des personnes sollicitées, le fait de ne pas boire d’alcool lors de soirées festives est mal perçu par les autres.

La législation sur l’alcool au volant méconnue

L’enquête « Les Français, l’alcool et la conduite » révèle que 83 % des sondés craignent un accident de la route causé par un autre conducteur alcoolisé.

En outre, 30 % des Français confient avoir déjà conduit en pensant avoir dépassé le seuil légal d’alcoolémie et 28 % d’entre eux sont déjà montés à bord d’un véhicule dont ils pensaient que le conducteur avait dépassé ce taux légal.

Malgré ces risques pris, la législation relative à la conduite sous l’emprise d’un état alcoolique est mal connue : 39 % des Français savent que le taux maximal autorisé pour conduire est fixé à 0,5 gramme par litre de sang et 57 % connaissent la limite de 2 verres d’alcool.

Afin de ne pas dépasser la limite légale et éviter les accidents, les Français prennent des dispositions particulières à la fiabilité discutable voire inexistante comme la limitation de la consommation (42 %), la consommation d’eau ou de café (21 %), patienter avant de prendre la route (19 %) ou une conduite lente (9 %).

En revanche, 40 % des Français font preuve de davantage de bon sens lorsqu’ils font appel à un capitaine de soirée ou décident de dormir sur place. Toutefois, 12 % des Français seulement évoquent l’utilisation d’un autre moyen de transport.

De profondes disparités régionales

Réalisée dans les 13 régions françaises, cette enquête laisse apparaître de réelles disparités régionales en ce qui concerne les comportements routiers, la connaissance de la législation ou encore l’appréhension des risques.

Par exemple, 24 % des habitants de Corse, 26 % des Franciliens et 27 % des personnes vivants dans les Pays de la Loire pensent avoir déjà conduit en ayant dépassé la limite légale d’alcoolémie. A titre de comparaison, ce taux atteint 37 % en région Auvergne-Rhône-Alpes.

Quant à la connaissance de la législation relative la conduite en état d’ivresse, 49 % des habitants des Pays de la Loire et 48 % des Bretons connaissent le taux d’alcoolémie maximum autorisé. Seuls 35 % des Franciliens le savent.

 

 

Une campagne de sensibilisation ambitieuse

En prélude aux fêtes de fin d’année, les associations Prévention Routière et Attitude Prévention annoncent le lancement d’une nouvelle campagne de sensibilisation de grande envergure.

Plus précisément, le 10 décembre prochain, dans plus de 130 villes françaises, des centaines de bénévoles iront à la rencontre des Français pour faire œuvre de sensibilisation sur les risques liés à l’alcool au volant et les inciter à anticiper leur retour de soirées. Ils distribueront également des éthylotests et un flyer résumant les différentes solutions existantes pour rentrer chez soi sans encombre.

Sur la toile, l’action terrain est prolongée par une campagne online « #BienRentrer, Mode d’emploi » dont l’objectif est d’inciter les Français à prévoir une solution de retour pour le réveillon. Ainsi, les internautes sont invités à s’engager sur le site Monmodedemploi.fr ainsi que sur les médias sociaux en choisissant leur solution de retour (la désignation d’un capitaine de soirée, les transports en commun, la réservation d’un taxi ou d’un VTC,…).

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES