Assurance auto

Près de 50 % des jeunes envisagent d'acheter une voiture électrique

Publié par le

36 835 véhicules électriques ont été vendus en France en 2017

Si le véhicule électrique commence doucement à séduire les Français, il est encore très loin d’être majoritaire sur les routes. Pour preuve, si 35 % des Français envisagent de passer à l’électrique, les volumes de ventes atteignent péniblement les 1,2 %. Pour les Français, les prix élevés et le manque d’autonomie sont les principaux freins à l’achat.

Les Français sont mieux informés en matière d’auto électrique

Le véhicule électrique a le vent en poupe ces dernières années. Malgré des volumes de ventes encore bien inférieures aux voitures essence et diesel, les automobiles électrifiées séduisent de plus en plus les Français. Selon un sondage réalisé par Ipsos pour l'Avere (association dédiée au développement de la mobilité électrique), 35 % des Français envisagent de passer à l’électrique. Un taux qui augmente à plus de 50 % chez ceux qui en ont déjà testé une. Les plus séduits sont les jeunes, avec 46% des 18-24 ans. Preuve que le véhicule électrique représente une solution d’avenir.

Si ces derniers chiffres sont assez stables par rapport au précédent baromètre 2016, d’autres prouvent que la motorisation électrique est de plus en plus envisagée. Selon Ipsos, 22 % des sondés ont ainsi déjà roulé à bord d'une électrique (contre 18 % en 2016 et 12 % en 2014). Les Français sont également de mieux en mieux informés puisque 31 % indiquent être courant de l'offre électrique (20 % en 2014) et 36 % estiment avoir une idée des prix (24 %).

41 % des Français estiment que le prix à l’achat est l’un des gros inconvénients

Certains points sont néanmoins à améliorer. D’après l’enquête, 61 % des sondés ne savent pas comment recharger un véhicule électrique et 73 % avouent ne pas être assez informée quant aux aides publiques à l'achat. Le manque d’information ou d’habitude ne sont cependant pas les seuls points noirs soulignés par les Français. Si les véhicules zéro émission représentent seulement 1,2 % des ventes pour les particuliers, c’est aussi parce qu’elle coûte cher. Ainsi, pour 41 % des Français, le prix à l’achat est l’un des gros inconvénients de la voiture électrique. Les sondés évoquent également l'autonomie limitée (52 %) et le réseau de recharge (22 %).

Pour se laisser convaincre, et ce de manière définitive, les Français ont quelques exigences. Ils sont par exemple 60 % à indiquer qu’ils achèteraient une auto électrique si l'autonomie était d'au moins 500 km. Ils sont également 67 % à indiquer être prêts à franchir le pas si le coût d'achat était celui d'un véhicule thermique.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES