Essence à 2 euros : comment réduire la facture ?

Publié par Quentin Bas Lorant le 07/03/2022 à 12:14 , Mis à jour le 25/03/2022 à 11:59
1855 vues 1 réaction Note

Jusqu’où va monter le litre d’essence ? Pris dans la spirale de l’inflation post-covid depuis la rentrée 2021, le cours du carburant subit en plus désormais les conséquences du conflit en Ukraine. Il y a fort à parier que les prix en station-service battent les records pourtant établis il y a seulement quelques semaines… Pour payer moins cher son carburant, quelques astuces existent, mais il est aussi possible d'économiser sur un autre poste du budget auto : l'assurance, en comparant en ligne.

Tous les carburants vont-ils rester au-dessus des 2 euros ?

À l’heure actuelle, c’est la barre symbolique des 2 euros qui semble toute proche. En fin d’année dernière, et début janvier, ce niveau avait été atteint par endroit, mais pour le sans plomb 98 uniquement.

Désormais, cela s’apprête à devenir le cas pour le gazole et le sans plomb 95… Du jamais vu. En région, le litre de diesel se vendait déjà aux alentours d’1,85 euro en début de semaine dernière. En région parisienne et dans les métropoles, on était autour d’1,95 euro. Puis, en fin de semaine dernière, le tarif à la pompe pour le gasoil a finalement culminé jusqu'à 2,40 euros le litre. 

Il parait à présent évident que les trois principaux carburants seront vendus au-dessus des 2 euros le litre dans le courant du mois. Ce matin, sur France Info, le Président du comité stratégique des centres Leclerc, Michel Edouard-Leclerc, a averti d’une hausse de 8 à 10 centimes dans toutes les stations France la semaine passée.

Le pire est « devant nous »

Coup du sort, c’est également le week-end du 4 mars qu’a pris fin l’opération « essence à prix coûtant » que l’enseigne avait lancé il y a un mois. Le « patron préféré des Français » a également souligné que le plus dur « était devant nous » : « Je pense que ça va continuer, la tendance est à la hausse », a-t-il précisé. 

Toutefois, Michel Edouard-Leclerc a annoncé, qu'à partir du 14 mars, ses enseignes appliqueront une baisse de 35 centimes sur le litre de gasoil, et de 5 à 10 centimes sur le SP95. Pour le gasoil, vu les niveaux atteints, le litre risque néanmoins de rester aux environs d'1,90 ou de 2 euros le litre. Pour faire un geste en faveur du pouvoir d'achat à dix jours du premier tour de l'élection présidentielle, le premier ministre Jean Castex a par ailleurs annoncé une remise de 15 centimes par litre à partir du 1er avril. Mais sur un plein à 120 euros, cela ne devrait représenter qu'une économie d'une dizaine d'euros.

Pour mémoire, au moment du déclenchement du mouvement des gilets jaunes, le gazole et le SP 95 étaient affichés autour d’1,50 euro le litre. Mais comment expliquer cette nouvelle flambée ? Il semblerait que la reprise économique qui succède à la pandémie continue d’augmenter la demande mondiale de carburant. 

Mais, face à cette demande en hausse, l’offre ne suit pas, et encore plus difficilement en raison du conflit ukrainien, puisqu’il faut rappeler que la Russie est l’un des trois plus gros exportateurs de pétrole dans le monde.

Le cours actuel des changes pénalise aussi les prix : le cours de l’Euro s’affaiblit par rapport au dollar, ce qui fait grimper le coût chez les distributeurs. Face à des niveaux inédits, ces derniers commencent également à redouter les vols par siphonnage, qui augmentent. 

Où trouver l'essence la moins chère ?

Pour contrer la hausse, à chacun sa stratégie, comme le détour par la Belgique ou Hendaye. Mais ces pays, en moyenne moins chers, subissent aussi le coût de l’inflation mondiale. Michel-Edouard Leclerc a également invité les consommateurs « à regarder tous les sites comparatifs ». 

Une nécessité, car, selon lui, une station peu chère va vendre davantage et ensuite et « renouveler ses stocks à un prix plus cher ». Passer par un comparateur permet donc de toujours cibler la meilleure offre. 

Plusieurs applications mobiles peuvent vous aider dans cette recherche, en indiquant l’emplacement des stations les plus proches et les moins chères : Gas Buddy, Fuel flash, Essence&Co, Zagaz ou encore Carburant moins cher. Sans oublier que l’application d’aide à la conduite Waze peut aussi afficher les prix des stations-services se trouvant sur votre route.

Enfin, le site gouvernemental prix-carburants.gouv.fr permet de comparer les prix affichés en station-service autour de chez soi.

Réduire son budget auto en changeant d'assurance

Pour économiser durablement sur votre budget auto, vous pouvez aussi passer par un comparateur d'assurances auto en ligne. Vous pourrez découvrir gratuitement s'il est possible de trouver une assurance moins chère avec les mêmes garanties. Les assureurs réservent généralement leurs tarifs les plus bas à leurs nouveaux clients. Changer régulièrement d'assurance permet ainsi de payer moins cher tous les ans, ou, tout du moins, de ne pas subir de hausse. Pour rappel, il est possible de changer d'assureur auto sans frais ni justification au bout d'un an de souscription.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
1 RÉACTION
Brulé PLI 14/03/2022 à 12:27
"Comment éviter la hausse du prix de l’essence ?" => Tout un article pour au final trouver une seule ligne pertinente que tout le monde connait déjà : le comparateur ! Wahou.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES