Assurance auto

Quand un tiers peut prendre le contrôle de votre voiture

Publié par le

Les pirates peuvent prendre le contrôle de votre voiture

Si les objets connectés représentent une réelle avancée technologique, ils peuvent aussi rimer avec inquiétude. Et notamment lorsqu’ils sont reliés à des voitures, comme par exemple un GPS. Un hacker (spécialiste du piratage informatique) vient de trouver une faille permettant de prendre le contrôle de voitures en circulation…

Des GPS de voiture piratés

Si un GPS est un élément devenu indispensable à bon nombre de conducteurs, il semblerait que cela puisse devenir également un danger. Un hacker a annoncé avoir piraté des milliers de comptes utilisateurs reliés à des GPS de voiture, 27 000 plus exactement.

Comment ? En récupérant les mots de passe des utilisateurs des applications GPS iTrack et ProTrack grâce à une faille de sécurité. D’origine humaine, cette erreur proviendrait du fait que les mots de passe générés automatiquement par les applications GPS ne sont pas toujours changés par les utilisateurs. Le pirate informatique s’est ensuite identifié sur les comptes utilisateurs qui n’avaient pas changé le mot de passe par défaut : « 123456 ». Cette faille lui a permis d’accéder à plus de 7 000 comptes iTrack et 20 000 ProTrack.

Quelqu’un peut prendre le contrôle de votre voiture

Au-delà du fait que le pirate informatique peut accéder à de nombreuses informations concernant les comptes piratés (nom, modèle du GPS, IMEI (code d’identification d’un appareil mobile), noms d’utilisateurs et données personnelles telles que le nom, prénom, adresses postale et e-mail, numéro de téléphone), les conséquences peuvent être bien plus graves.

En effet, ces applications GPS proposent une option pour arrêter la voiture à distance, si la voiture est à l’arrêt ou roule à moins de 20 km/h. Vous voyez le danger ? Dans ce cas précis, le hacker aurait la possibilité de prendre le contrôle de plusieurs centaines de milliers de véhicules à travers le monde. Le hacker aurait affirmé : « Je peux absolument créer de gros problèmes de circulation partout dans le monde. J’ai le contrôle de centaines de milliers de véhicules, et d’un geste je peux arrêter leurs moteurs ».

Selon le pirate, « ma cible était l’entreprise, pas les clients. Les clients sont exposés à cause de l’entreprise. Elles ont besoin de faire de l’argent, et ne veulent pas sécuriser leurs clients ». Il ne devrait donc concrètement pas immobiliser les véhicules à distance, mais le fait de pouvoir le faire est déjà bien assez grave…

 

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES