Assurance auto

Que faut-il savoir sur le superéthanol E85 ? Nicolas Kurtsoglou du SNPAA répond à Assurland

Publié par le , Mis à jour le 09/07/2021 à 17:57

Parmi les alternatives plus « propres » que l'essence ou le diesel, on trouve notamment le biocarburant, qui se présente en France sous la forme du superéthanol E85. Mais que faut-il savoir avant de convertir son véhicule au E85 ? Pour répondre à cette question, Assurland a interviewé Nicolas Kurtsoglou, ingénieur responsable carburants pour le SNPAA (Syndicat National des Producteurs d'Alcool Agricole).

Quels sont les avantages du superéthanol E85 ?

Le superéthanol E85 comporte plusieurs avantages. D'un point de vue climatique, il permet une réduction de 50 % des émissions de CO2 sur l'analyse de cycle de vie. Le bioéthanol pur permet 75,5 % de réduction des gaz à effet de serre (le superéthanol E85 en France est composé entre 60 % et 85 % de bioéthanol).

Il y a un deuxième avantage à ce niveau : la baisse des particules pour la qualité de l'air, tel que démontré par l'étude du Pf. Czerwinski de la Haute Ecole Spécialisée Bernoise de décembre 2017 intitulée « Research of Real Driving Emissions with E85 and Two Flex Fuel Vehicles ».

De plus, il y a des avantages financiers, tout d'abord le prix du carburant, qui est de l'ordre de 0,69 euro par litre en juin 2021. Même s'il y a une surconsommation de 25 %, on économise de l'ordre de 600 euros à l'année par rapport à de l'essence SP95-E10.

Il y a aussi la gratuité de la part régionale de la carte grise dans toutes les régions sauf le Centre-Val de Loire et la Bretagne, où elle est à moitié prix. Cela fonctionne pour les voitures Flexfuel neuves ou les modèles d'occasion sur lesquels ont été installés un boîtier de conversion. Plusieurs régions offrent également des aides à l'installation d'un boîtier de conversion : Hauts-de-France, PACA et Grand Est.

Il existe également un abattement de 40 % des émissions de CO2 pour le calcul du malus écologique pour les voitures Flexfuel d'origine. Il y a aussi un abattement de 40 % des émissions de CO2 pour le calcul de la prime à la conversion. Enfin, les entreprises peuvent bénéficier d'une exonération de la TVS pendant 12 trimestres pour les hybrides E85 inférieurs à 120 grammes de CO2 par kilomètre mesurés en cycle WLTP.

economies-e85-superethanol

Le bioéthanol est-il écologique ?

Tout à fait. Il est produit en France et les plantes, pendant leur croissance, captent le CO2 dans l'air. Les plantes sont transformées en éthanol d'une part mais surtout en sucre pour la betterave. Quand l'éthanol est brûlé, du CO2 est produit et est récupéré par la betterave de l'année suivante. C'est une sorte de cercle vertueux.

La France serait-elle capable de soutenir une production suffisante de bioéthanol si la majorité du parc automobile français en utilisait ?

Aujourd'hui, on produit 12 millions d'hectolitres de bioéthanol par an en France, dont une partie est exportée. Avec une telle production, on est en surproduction. Si on utilisait toute cette production, on pourrait avoir quelques centaines de milliers de voitures Flexfuel en plus immédiatement et cela ne poserait pas de problème.

Le superéthanol accélère-t-il l'usure de la mécanique d'un véhicule ?

Non. Les voitures Flexfuel sont faites pour rouler au superéthanol, donc il n'y a absolument aucun problème. Pour les voitures équipées d'un boîtier de conversion homologué, rien n'a changé sur les matériaux des pièces constituant le moteur et autres. C'est pour cela que les fabricants des boîtiers proposent des garanties pour les pièces en contact avec le superéthanol E85. Force est de constater qu'il n'y a jamais eu de problème particulier depuis que les boîtiers équipent des véhicules, c'est-à-dire environ 10 ans.

Quelle différence peut-on ressentir au volant lorsqu'on roule au superéthanol ?

Non, pas particulièrement. Après, cela dépend du ressenti de chacun. Personnellement, j'ai une voiture qui roule à l'éthanol et je ne l'ai ravitaillée une fois ou deux à l'essence, je n'ai vu aucune différence à l'utilisation.

Précisons que lorsqu'un boîtier de conversion est installé ou même sur une voiture Flexfuel d'origine, il reste tout à fait possible de rouler à l'essence. Cela est pratique si on ne trouve pas de quoi ravitailler au superéthanol à côté.

La France est-elle bien couverte en stations délivrant du E85 ?

Parfaitement. La France comporte 2 451 stations très bien réparties délivrant du E85, dont 643 de plus en 12 mois. Cela représente 27 % du total des stations-service, en Occitanie cela monte même jusqu'à 36 %. Sur les deux dernières années, le nombre de stations délivrant du E85 a doublé.

superethanol-stations

Quid du bioéthanol pour les deux-roues ?

Aujourd'hui, il n'y a pas de moto Flexfuel d'origine ni d'arrêté encadrant des boîtiers de conversion pour les deux-roues. Mais il nous remonte du terrain qu'il y a de la demande pour ce genre de dispositifs. Il faut que l'on se concerte avec les autorités publiques pour encadrer cela afin de protéger les consommateurs et éviter que l'on ne se retrouve avec n'importe quoi sur le marché.

Aujourd'hui, la mode est à l'électrique. Comment se positionne le superéthanol face à ce type de motorisations ?

Il faudra des voitures électriques pour certains besoins, les petits trajets intra-urbains par exemple. Mais pour des trajets de plus de 500 kilomètres ou plus en une seule fois, l'autonomie de la batterie électrique ne suffit pas. Donc il faut de toute façon des voitures hybrides rechargeables. Plutôt que ces voitures soient hybrides électrique/essence, il vaut mieux qu'elles soient hybrides électrique/E85. L'E85 a toute sa place pour décarboner les carburants liquides qui restent.

Économisez jusqu'à 40% sur votre assurance auto

Grâce à Assurland.com, comparez gratuitement vos assurances personnelles en quelques minutes pour être protégé au meilleur prix !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES