• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Québec : il faut mettre à jour l'assurance auto !

Publié par le , Mis à jour le 22/10/2012 à 14:43

Les règles législatives qui régissent l’assurance auto au Québec doivent être révisées selon le site lapresse.ca. Les principes de cette couverture ont été mis en place dans les années 70 et malgré quelques réformes survenues entre temps, il semblerait que quelques-uns d’entre eux ne soient plus adaptés aujourd’hui. Explications.

Un cadre législatif non adapté

1978. La loi sur l’assurance automobile est instaurée et contient plus de 200 articles. 2012. Bon nombre d’entre eux ne sont plus vraiment adaptés.

Bien sûr, cette loi sur l’assurance auto a connu plusieurs réformes au cours de cette trentaine d’années, des réformes somme-toute non suffisantes.

Assurance voiture : exemples de règles désuètes

Le site donne quelques exemples concrets de règles considérées aujourd’hui comme inadaptées :

  • Les récidivistes de la route ont les mêmes droits que les victimes de la route. En guise d’exemple, les compagnies d’assurance canadiennes doivent indemniser les dommages matériels d’un responsable d’accident en état d’ébriété au même titre qu’il le fait pour les victimes d’accidents.
  • En termes d’indemnisations des accidents du travail, le Québec serait en retard par rapport à la perte progressive ainsi qu’à la fin des indemnités à partir d’un certain âge.
  • Actuellement, l’examen médical est imposé aux conducteurs âgés de 75 ans. Le vieillissement de la population permet largement de repousser cet examen à l’âge de 80 ans.

Le mot d’Assurland : en France une chose est sûre, un conducteur responsable d’un accident en raison de l’alcool n’est pas indemnisé par son assureur. Pire, ce dernier peut lui augmenter sa prime d’assurance voiture voire le résilier immédiatement.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES