• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Québec : la SAAQ lance une campagne contre l'alcool au volant

Publié par le

La Société de l'assurance automobile du Québec (SAAQ), a récemment lancé une campagne de sensibilisation pour la lutte contre l’alcool au volant.

Une publicité de 60 secondes

La campagne se traduit par la diffusion d’une publicité d’une durée de 60 secondes où on voit un homme dans un bar. Après avoir bu, le conducteur est près à rentrer chez lui avec sa voiture. Seulement en prenant ses clés, une série d’évènements se produit, il se fait arrêter par la police, passe un test d’alcoolémie, il provoque un accident et fait une victime. Par la suite, il est arrêté par la police, perd son permis, passe en jugement et se retrouve avec des difficultés financières. A la fin de la publicité, l’homme se retrouve en prison et son enfant est enfoui dans une profonde détresse.

Au Québec, même si l’alcool au volant a baissé au fil des années, c’est un phénomène qui cause des décès sur les routes. La SAAQ espère que la campagne de sensibilisation atteindra les conducteurs les plus indomptables. Encore très peu de gens ont conscience des pertes de revenus pouvant être engendrées par la conduite sous l’emprise de l’alcool, surtout si le conducteur provoque un accident mortel. La campagne prévoit également la diffusion d’un message à la radio anglaise à partir du 6 juillet.

Conséquence de la conduite sous l’emprise de l’alcool

Comme au Québec, la conduite sous l’emprise de l’alcool est également la cause des décès sur les routes. C’est une infraction punissable à partir du moment où le taux d’alcool relevé dans le sang est égal ou supérieur à 0,50 g par litre de sang ou 0,25 mg par litre d’air. A partir de 0,80 g par litre de sang ou 0,40 mg par litre d’air, ça devient un délit. Le conducteur risque une sanction administrative dont la suspension du permis de conduire.

Il encoure également une amende pouvant atteindre les 4 500 € et une peine d’emprisonnement qui peut aller jusqu’à 2 ans. En matière d’assurance, la conduite sous l’emprise de l’alcool peut valoir un refus d’indemnisation de l’assureur. Ce dernier peut même décider de résilier le contrat ou le majorer.

Pour ne pas risquer d’encourir ces désagréments, il est primordial d’éviter de prendre le volant après avoir bu. C’est un moyen de se protéger et de protéger les autres !

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES