• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Quel a été votre budget automobile en 2017 ?

Publié par le

Le budget automobile augmente plus que l'inflation

Entre les frais de l’assurance auto, du carburant, ou bien encore de l’entretien, une voiture coûte cher. Le budget automobile moyen des Français a d’ailleurs augmenté en 2017 selon l'étude annuelle de l'Automobile Club Association (ACA).

Une étude basée sur l’analyse des coûts de 4 voitures

Le budget consacré à l’automobile des Français augmente. L’an dernier, ils ont ainsi dépensé entre 4 912 € et 9 906 € selon les modèles d’après une étude menée par l'Automobile Club Association. Ce budget a ainsi augmenté de 3 % à 4,6 % par rapport à 2016. Soit « trois à plus de quatre fois la valeur de l'inflation », qui a été de 1 % en France en 2017, explique l’ACA.

Pour parvenir à ces résultats, l’ACA a analysé les coûts de 4 voitures : une Renault Clio essence, une Peugeot 308 diesel, une Dacia Logan diesel et une Toyota Prius hybride (essence-électricité). Une fois les modèles sélectionnés, différents facteurs ont été pris en compte :

  • Le prix à l’achat ;
  • Le carburant,
  • L’assurance auto ;
  • Les frais de réparation ;
  • Le budget parking et péage.

Tous les postes de dépenses ont subi une hausse des prix

Parmi ces différents postes de dépenses, aucun n’a été épargné par la montée des prix. Seuls les frais de péage et de garage apparaissent sous l’inflation. Le carburant en est le parfait exemple selon l’ACA. « En 2017, les carburants (en valeur hors taxes), ont augmenté de 11,2 % pour le super SP 95 et de 16,8 % pour le gazole. Les taxes pétrolières ont, de leur côté, grimpé de 2,8 % pour le super et de 8,2 % pour le gazole », détaille l'Automobile Club Association. Pour ce qui est des prix catalogue des voitures, l’augmentation est là aussi frappante avec une hausse de 0,2 % à 3,9 %. Les dépenses d’entretien ont elles progressé de 3 % à 3,9 % et les primes d'assurance de 1,6 %.

D’après l’ACA, les Français consacrent ainsi un quart de leur budget au paiement des taxes. Sur un total de 67 milliards € de taxes, 36 milliards concernent celles sur les carburants. « Les mesures systématiquement hostiles à la voiture ne fonctionnent pas car cela revient à nier une réalité : la voiture assure l'essentiel des besoins de mobilité des ménages », estime Didier Bollecker, président de l'ACA, au journal Le Figaro.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES