• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Quelles voitures pour les présidents de la Ve République ?

Publié par le

Quelles voitures pour les Présidents lors de la remontée des Champs-Elysées ?

C’est l’une des composantes indissociables de la passation de pouvoir à l’Elysée : il s’agit bien entendu du véhicule présidentiel. Si les modèles ont forcément évolué au fil des années, les présidents de la République successifs ont toujours choisi une automobile de marque française. Tout d’horizon.

Une DS découverte et rallongée pour De Gaulle

Pour la remontée des Champs-Élysées, la voiture du président de la République ne doit pas être seulement française. Elle doit aussi être unique.

Par exemple, le général de Gaulle avait passé commande pour une DS découverte et spécialement modifiée par le carrossier Henri Chapron. Rallongé, le véhicule présidentiel était alors plus long qu’une limousine.

Notez que le carrossier a également été sollicité par le président Georges Pompidou pour rallonger sa Citroën Maserati, véhicule qui a été utilisé à nouveau par ses successeurs Valéry Giscard d'Estaing, François Mitterrand et Jacques Chirac pour la remontée des Champs-Élysées.

Emmanuel Macron préfère la DS 7 Crossback

Avec l’arrivée de Nicolas Sarkozy à l’Élysée, petite « révolution » dans le garage présidentiel : la marque au Lion remplace la marque aux chevrons. En effet, le président de la République a choisi un Landaulet dérivé de la Peugeot 207.

Cette parenthèse Peugeot s’est poursuivie après le mandat de Nicolas Sarkozy puisque son successeur, François Hollande, avait quant à lui opté pour une DS5 hybride.

Si vous avez manqué l’investiture d’Emmanuel Macron, 8e président de la Ve République élu au suffrage universel, sachez qu’il a choisi la DS 7 Crossback 2.0 BlueHDi 180 comme véhicule d’apparat pour cet instant solennel.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES