Assurance auto

Quoi de neuf pour la voiture depuis le 1er janvier 2018 ?

Publié par le

Quelles nouvelles règles pour l'automobile depuis le 1er janvier 2018 ?

Avec la nouvelle année, l’on assiste en France à l’entrée en vigueur de nouvelles règles et, à ce petit jeu, les automobilistes ne sont pas épargnés. En effet, depuis le 1er janvier 2018, de nouvelles mesures sont applicables qui concernent la voiture. Coup de projecteur.

L’examen du permis de conduire

L’épreuve pratique de l’examen pour l’obtention du permis de conduire (catégories B et B1) a encore évolué.

L’on peut citer notamment l’apparition d’une nouvelle question qui concerne les notions élémentaires de premiers secours et qu’il est utile de connaître si un accident devait se produire sur la route.

Le bonus et le malus écologiques

Peut-être ne l’avez-vous pas remarqué mais depuis quelques jours le bonus écologique de 1 000 euros versé pour l’achat d’un véhicule hybride n’existe plus. En revanche, le « coup de pouce » de 6 000 euros accordé pour acquérir une auto électrique a été conservé.

En outre, le malus écologique a changé. En effet, déclenché dès 120 g/km de CO2, il représente dorénavant 10 500 euros pour une automobile émettant plus de 185 g/km de CO2.

La prime à la conversion

Si vous achetez une voiture et mettez votre ancien véhicule à la casse, vous pouvez bénéficier de cette prime qu’il est parfois possible de cumuler avec le bonus écologique.

Depuis le 1er janvier, le nouveau barème de la prime à la conversion est entré en vigueur et désormais il concerne aussi les véhicules à essence âgés de plus de 10 ans ainsi que l’acquisition d’une voiture d’occasion rejetant moins de 130 g/km de CO2.

Enfin, notez que la prime à la conversion est désormais ouverte à tous les foyers, y compris ceux qui sont imposables.

Le PV pour stationnement impayé

Depuis le 1er janvier, il faut parler de « forfait de post-stationnement ». En effet, cette date, le PV en cas de non-paiement du stationnement a changé de nom et, au-delà de cette nouvelle appellation, il faut savoir que son montant varie d’une commune française à l’autre. Et, bien souvent, cela coûte désormais plus que les traditionnels 17 euros…

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES