• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Renault veut faire rouler 1 000 Mégane connectées

Publié par le

1 000 Renault Mégane connectées pour le protocole Scoop

Comment tester la « communication » entre voitures et infrastructures ? Le constructeur automobile Renault a trouvé la solution : déployer une flotte d’un millier de Mégane équipées du protocole Scoop, expérimentation européenne qui concerne les véhicules autonomes. Présentation.

Renault dévoile son projet « Scoop »

Pour les automobiles autonomes, il faut posséder une carte GPS très précise, assurer la réception de tout un tas d’informations en temps réel mais aussi permettre la communication entre véhicules - on parle de « V2V » - et entre véhicules et infrastructures - il est question ici de « V2I ».

Dans ce domaine, Renault a décidé de lancer un projet pilote baptisé « Scoop » pour la communication en temps réel de type V2I et, dans le cadre de ce projet, ce sont 1 000 Renault Mégane avec calculateurs et capteurs qui vont être déployées à Bordeaux, en Île-de-France, en Isère et en Bretagne.

Ces calculateurs et capteurs embarqués doivent permettre une analyse de diverses données comme la vitesse du véhicule, le déclenchement des airbags ou l’adhérence des pneumatiques selon la météo. En cas d’incident, une alerte est envoyée aux véhicules alentours qui possèdent la même technologie ainsi qu’aux « unités fixes » présentes en bord de route.

Une baisse de la mortalité routière ?

Au-delà de la « conversation » entre véhicules et « unités fixes », le boîtier intégré installé dans chaque Mégane fonctionne selon un protocole de communication basé sur les ondes Wi-Fi. S’il y a du brouillard, des embouteillages ou une intervention en cours, cela doit notamment permettre aux services d’autoroutes d’avertir plus rapidement les autres usagers du réseau routier.

A noter que, comme le signale justement le site Les Numériques, une étude américaine réalisée par la National Highway Traffic Safety Administration (NHTSA) considère que la communication entre véhicules motorisés devrait permettre d’éviter entre 400 000 et 600 000 accidents de la circulation chaque année.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES