Assurance auto

Renforcement de la prime à la casse : qu'en pensent les banques ?

Publié par le

Les banques ne sont pas favorables au renforcement de la prime à la casse

En écho aux mouvement et revendications des « gilets jaunes », des députés de la majorité La République En Marche (LREM) ont fait une proposition : que les établissements bancaires renforcent la prime à la casse avec des prêts à taux faible, ce qui n’est pas du goût des principaux intéressés. Explications.

La prime à la casse renforcée

Suite au mouvement des « gilets jaunes » qui a essaimé aux quatre coins de l’Hexagone, des députés appartenant à La République en marche (LREM) ont demandé aux établissements bancaires de contribuer à la transition énergétique.

Plus précisément, ils demandent aux banques de renforcer la prime à la casse avec des prêts à taux faible pour permettre aux foyers dont les revenus sont les plus modestes d’être en mesure d’acheter des véhicules plus propres et moins consommateurs de carburant.

En pratique, le coût d’achat d’un véhicule électrique ou hybride se trouverait ainsi compensé grâce à la prime à la casse renforcée.

Une opération non rentable pour les banques

Cette proposition formulée par les députés LREM n’a semble-t-il pas convaincu les premiers intéressés.

Ainsi, la Fédération bancaire française (FBF), organisation professionnelle représentative de toutes les banques installées en France, estime que les difficultés actuelles n’ont rien à voir avec les « offres de financement proposées formulées » par les établissements bancaires. En effet, il existerait déjà de nombreux dispositifs peu coûteux.

Citée par Radins.com, Cécile Roquelaure, directrice de la communication et des études auprès d’Empruntis, considère que cette mesure d’une prime à la casse renforcée pose la « question de la rentabilité » car elle concernerait en premier lieu une « population plus à risque que la moyenne ».

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES