Assurance auto

Salon auto de Pékin : le SUV et l'électrique, stars de l'édition 2018

Publié par le

Citroën va présenter son SUV C4-Aircross lors du Salon de Pékin

L’édition 2018 du Salon automobile de Pékin ouvre ses portes aujourd’hui, le 25 avril. Cette année, les véhicules SUV et voitures électriques seront au centre de toutes les attentions. Avec en trame de fond l’arrivée prochaine des quotas d’automobiles électrifiés.

Le marché automobile Chinois est l’eldorado des constructeurs

Tous les deux ans, Pékin devient au mois d’avril la capitale mondiale de l’industrie automobile. Organisé en alternance avec Shanghai, le Salon automobile de Pékin vient d’ouvrir ses portes mercredi 25 avril. Cette vitrine du premier marché de l’auto au monde est un évènement à ne pas rater pour les constructeurs internationaux. Malgré un ralentissement de la croissance en 2017 (+ 3 %), le marché Chinois est gigantesque. En attestent les 28,9 millions de voitures vendues l’année dernière.

Les constructeurs automobiles comptent profiter au maximum de cet énorme potentiel. Les marques étrangères détiennent d’ailleurs 55 % des ventes en Chine. Mais les chiffres sont nettement moins bons sur le marché des SUV. Les marques chinoises contrôlent en effet 60 % de ce secteur qui représente 40 % des ventes. Les groupes internationaux ne souhaitent néanmoins pas se laisser faire. Et c’est pour cette raison que l’édition 2018 sera placée sous le signe du 4x4 urbain. « Il n'y a qu'une tendance, le SUV et encore le SUV », argue Ferdinand Dudenhöffer, directeur du Center Automotive Research. Si les constructeurs haut de gamme sont bien installés, les constructeurs moyenne gamme jouent gros lors de ce salon. A l’image de Citroën qui va présenter son nouveau 4x4 urbain C4-Aircross.

La voiture électrique, l’enjeu politique du Salon

Le SUV ne sera pas la seule vedette de cette édition 2018. Comme bien d’autres salons avant lui, Pékin sera l’occasion d’évoquer les voitures électriques. Cette année, les enjeux sont néanmoins bien plus grands. Pékin imposera en effet dès 2019 un système de quotas de ventes de véhicules « à énergie nouvelle ». Une décision qui oblige tous les constructeurs à développer rapidement différents modèles hybrides et électriques. Les ventes de ces deux types d’automobiles ont d’ailleurs explosé l’année dernière avec une progression de + 53 %. En Chine, ce sont près de 777 000 véhicules électriques qui ont été vendus en 2017. Avec ces résultats, l’Empire du Milieu représente la moitié du marché mondial. Et ce n’est pas près de s’arrêter ; le courtier asiatique CLSA estime que les livraisons de voitures électriques pourraient atteindre les 2 millions en 2020.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES