• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : ces mesures que les Français n'aiment pas

Publié par le

En matière de sécurité routière, certaines règles et mesures arrêtées par le législateur sont assez mal acceptées par les automobilistes et conducteurs deux-roues. Or, il apparaît qu’une règle dont l’utilité n’est pas comprise est souvent mal tolérée. Tour d’horizon de ces mesures de sécurité routière que les Français n’acceptent pas.

Les radars en tout genre

Si les Français se félicitent que la mortalité routière ait largement chuté au cours des dernières décennies (16 445 morts sur les routes en 1970 contre 3 388 victimes « seulement » l’année dernière), certaines règles de sécurité routière passent mal.

C’est le cas d’abord des radars mobiles. Alors qu’ils n’ont jamais été aussi nombreux, ce sont 48 % des Français qui désapprouvent ces radars. Cité par 20minutes, Geoffrey Michalak, directeur technique et qualité chez Dekra, estime que ce type de dispositifs leur donne « l’impression d’être piégés », et ce, d’autant plus qu’ils sont placés dans des zones où le changement de limitation de vitesse est soudain et brusque.

Et les radars fixes ? 41 % des Français ne les supportent pas, même s’ils ont contribué à sauver de nombreuses vies. Selon Geoffrey Michalak, ce sont surtout ceux qui « roulent à 6 ou 7 km/h au-dessus de la limite autorisée » qui n’apprécient pas ces appareils comprenant assez mal qu’ils puissent être sanctionnés alors qu’ils ont le sentiment de ne pas avoir eu un comportement dangereux…

Kit mains libres et limitation de vitesse

Depuis le 1er juillet 2015, l’interdiction de l’oreille en voiture est entrée en vigueur et cette mesure est rejetée par un quart des Français qui considèrent qu’utiliser un tel dispositif c’est comme écouter la radio ou discuter avec l’un de ses passagers. Pourtant, comme le rappelle Geoffrey Michalak, le kit mains libres présente un risque réel, altérant notamment les réflexes du conducteur.

Certaines portions d’autoroute sont aujourd’hui limitées à 110km/h et certains tronçons du réseau secondaire à 80 km/h. Ces mesures de sécurité routière relatives à la limitation de vitesse sont limitées mais, si elles venaient à être généralisées, les conducteurs ne seraient pas du tout satisfaits. Ainsi, plus de 70 % des Français les rejetteraient.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES