• Gratuit
  • Rapide
  • Sans engagement

Assurance auto

Sécurité routière : choquer pour prévenir ?

Publié par le , Mis à jour le 19/10/2012 à 15:23
Images chocs pour consciences molles ? La Sécurité routière a lancé sa dernière campagne ce week-end. Au menu : accidents, pompiers, victimes, mort, familles apprenant le drame…le tout rythmé par une mélodie angoissante et une voix off stridente, pendant près d’une minute! La Sécurité routière se défend « ce n’est pas la campagne qui est violente, c’est la réalité elle-même qui l’est ! »

Dans cette campagne, tous les leviers dramatiques sont utilisés pour rendre compte de "la réalité des vies qui basculent", selon le communiqué de la Sécurité routière. Aux scènes de fiction se mêlent d'ailleurs des images réelles… Ames sensibles s’abstenir ! 
 
Couplé à un durcissement du code de la route, ce genre de pratiques semble porter ses fruits. Depuis 2002, moment où les campagnes coup de poing ont été généralisées en France, le nombre de morts sur la route est passé de 7212 morts à 3970 par an.

Campagnes décriées


Cependant des voix s’élèvent contre ce type de campagnes, inefficaces, à leurs yeux. Marc Camiolo, doctorant en sociologie, dénonce la "curiosité malsaine" liée à l'utilisation de la violence scénarisée. Chantal Perrichon, présidente de la Ligue contre la violence routière, affirme que les images choquent lorsqu'on les voit, mais le conducteur n'y repense pas quand il est au volant.

Elles peuvent même avoir, comme l’explique Marc Camiolo, un effet pervers. Selon lui, la prévention par la violence peut donner un excès de confiance aux conducteurs. "Parce qu'ils connaissent les risques et les bons comportements à adopter, les conducteurs ne se remettent plus en question. Cela peut les rendre dangereux".

Quid des campagnes non-violentes ?


D'autres pays sont d'ailleurs revenus de ces campagnes ultra-violentes. Les automobilistes espagnols ont, par exemple, pu voir sur leurs écrans un repas trop arrosé comparé au dernier repas du Christ. Aux Etats-Unis, pour inciter les motards à porter leur casque, l'agence de sécurité routière a comparé la tête des motards à des pastèques. Une méthode qui marche bien ! "Le taux de mémorisation de l'humour est bien supérieur à celui de la violence", assure la Présidente de la Ligue contre la violence routière.  

L’avis d’Assurland : La prévention, c’est bien et utile ! Oui, il faut respecter scrupuleusement le code de la route ; Et oui, il faut absolument une assurance auto. Celle-ci doit vous couvrir en cas de dommages corporels.

 
LAISSEZ UN COMMENTAIRE
 
0 RÉACTION
Pas encore de commentaire, soyez le premier.

RECHERCHEZ DANS LES ARTICLES

 

RUBRIQUES

 

COMPAREZ LES ASSURANCES